Innover pour la santé

La Maison sport-santé de Strasbourg figure parmi la cinquantaine d’actions au programme de Territoires de santé de demain de l’Eurométropole de Strasbourg, lauréate en 2019 d’un appel à projets lancé par l’État au titre du Programme d’investissements d’avenir (PIA).

La collectivité a su réunir, pour préparer ce projet, un vaste consortium d’acteurs publics, privés et associatifs, issus de l’innovation, de la santé et du numérique. Mission : expérimenter en zone urbaine et dans des territoires ruraux, un schéma de soin innovant, adapté aux problématiques actuelles.

« Il s’agit d’améliorer l’état de santé global de la population », annonce Alexandre Feltz, adjoint en charge de la santé publique et environnementale à la Ville de Strasbourg. Cet objectif s’appuie sur des actions de prévention, comme l’amélioration de la qualité de l’air, la stimulation de l’activité physique ou encore l’incitation à manger mieux… Un autre volet s’adresse aux patients atteints de pathologies chroniques, diabète ou insuffisance cardiaque, afin d’expérimenter le suivi à domicile des patients grâce à de nouveaux outils numériques.

« L’intérêt est également de se doter des outils nécessaires pour évaluer et pouvoir objectiver les résultats et les gains générés par l’ensemble de ces actions. »

Évaluer, former, réfléchir

Pour l’université, partenaire majeure de Territoires de santé de demain, « l’innovation dans le secteur de la santé est un sujet de recherche central », rappellent Michel de Mathelin, premier vice-président et vice président Relations avec le monde socio-économique et valorisation et Antony Latour, chargé de mission. « Nous contribuons au programme notamment par nos compétences en matière d’évaluation, de collecte et de traitement de données, avec le Bureau d’économie théorique et appliquée (Beta). »

Dans le domaine médical, l’Unisimes, Pour l’université « l’ innovation dans le secteur de la santé est un sujet de recherche central . » une unité de la Faculté de médecine, maïeutique et sciences de la santé spécialisée dans la formation en santé par la simulation, apporte des techniques et des outils pédagogiques afin d’accompagner le changement des pratiques professionnelles et individuelles. Enfin, « l’université souhaite aussi mener des réflexions qui permettent de répondre à des questions relatives à l’éthique, au juridique et à l’intelligence artificielle, que soulèvent, par leur côté novateur, un certain nombre d’actions menées dans le cadre de Territoires de santé de demain ».


M.N.


Savoir(s), le magazine d'information de l'Université de Strasbourg (unistra.fr)
Retrouvez l'actualité de l'Université de Strasbourg sur Savoir(s) | Le quotidien de l’Université de Strasbourg : https://savoirs.unistra.fr/

 

 

Partager :