Le BLOG de la gazette du LABORATOIRE / ALIMENTATION / NUTRITION / DIETETIQUE

 

Observatoire Alimentation & Familles, la Fondation Nestlé France et IPSOS publient « L’alimentation en 2021 : plus que jamais un refuge malgré les contraintes »

Pour sa deuxième édition, l’Observatoire Alimentation & Familles de la Fondation Nestlé France dresse avec Ipsos le bilan des comportements alimentaires des Français en 2021.

Plus que jamais, l’alimentation est au cœur des préoccupations dans les foyers et se révèle être un moment positif qui réunit les familles. l’Observatoire Alimentation & Familles dévoile les conséquences de la pandémie sur les habitudes alimentaires des Français : la cuisine est perçue comme un véritable refuge au sein des foyers, malgré des contraintes toujours présentes.

-     L’alimentation, un facteur de rapprochement en situation d’isolement
Les restrictions imposées par la Covid-19 ont exacerbé le besoin de convivialité et de partage au sein des foyers. Aujourd’hui, 8 Français sur 10 gardent un bon souvenir de l’alimentation et des repas pendant la pandémie. En effet, les Français ont changé de stratégies en se mobilisant plus fortement en cuisine et en augmentant les préoccupations autour du bien-manger.

-     Les Enfants, un moteur du « bien-manger »
Les enfants, nouveaux moteurs de l'équilibre et de la transition alimentaire dans les foyers ? en effet 63% des foyers avec enfants ont été influencés dans leurs pratiques alimentaires par leurs enfants, 49% des foyers avec enfants sont influencés par leurs enfants sur le fait de manger plus équilibré et 24% des Français estiment que les enfants les influencent sur le fait d’être attentif au gaspillage alimentaire.

-     La pandémie, un accélérateur pour des comportements alimentaires plus responsables
La période a provoqué une accélération de la transition vers des comportements alimentaires plus équilibrés et responsables autour de 3 grandes préoccupations : manger équilibré, réduire le gaspillage et structurer le temps du repas. De nouvelles pratiques pour manger équilibré ont vu le jour avec notamment le fait-maison, la réduction de la viande, du sucre et du sel etc…

-     De nouvelles contraintes et une charge mentale augmentée
La structure des repas à la française est potentiellement mise en danger par l’avènement du télétravail. Si la majorité des Français déclare faire une vraie pause déjeuner en télétravail, 1/3 des télétravailleurs ne prennent pas de réelle pause déjeuner, ils mangent très rapidement, souvent derrière leur ordinateur.
Post-confinement, le retour à la normale s’accompagne de davantage de tensions, avec un retour au besoin de rapidité, de simplicité et d’équilibre. En 2021, le critère de la facilité à cuisiner redevient l’un des éléments les plus importants (pour 41% des Français). Pour 36% des Français, le repas doit être rapide à cuisiner et il doit plaire à toute la famille. En outre, l’équilibre alimentaire fait toujours face à des freins. Pour 45% des Français, le 1er frein au fait de manger équilibré est le prix, pour 37% des Français, c’est le temps et pour 36% des Français, c’est l’inspiration.
L’implication grandissante de tous les membres de la famille, la démultiplication des régimes alimentaires vient alourdir la charge mentale des mères de famille. La mère garde toujours un rôle central dans la préparation des repas et c’est sur elle que repose encore cette tâche au quotidien.

Téléchargez l’étude complète : Les spécificités du modèle alimentaire français (ipsos.com)
Pour en savoir plus : www.ipsos.com
Contact : Youmna Ovazza – youmna.ovazza@ipsos.com  

 

 

 

Partager :

Le BLOG de la gazette du LABORATOIRE/ ALIMENTATION / NUTRITION / Diététique