2020-06-18 
Assurer le succès des IA pour l’industrie pharmaceutique. Le retour du bon sens !

Adebiotech et Polepharma lancent un appel à intérêt pour participer au premier groupe de travail Intelligence Artificielle pour l’Industrie pharmaceutique. L’objectif est de définir un cadre industriel, juridique et assurantiel à l’utilisation des IA avec leurs spécificités aux applications pharmaceutiques afin qu’elles obéissent aux mêmes niveaux d’exigences d’interprétabilité, d’explicabilité, de certification et d’assurabilité des risques que les programmes informatiques industriels ou logistiques.

L’IA est devenue incontournable, avec ses succès opérationnels dans les domaines où la recherche de corrélation est suffisante, où les conséquences d’erreurs sont minimes -comme dans le ciblage publicitaire, où les datas sont de bonne qualité et faiblement impactées par le « mensonge » ou les erreurs.
Aujourd’hui encore, les humains sont capables de comprendre et d’interpréter les propositions des algorithmes quand ils sont développés à partir de pratiques déclinées en protocoles puis en programmes (arbres de décisions, systèmes experts, etc.). Or les réalités industrielles et la RGPD avec son obligation de transparence et d’explicabilité rejoignent le « bon sens » de certains industriels qui ont pris conscience des risques encourus quant aux limites, promesses et méthodes utilisées par les « data scientists », et la définition claire et partagée des responsabilités juridiques et financières quand les hommes-métiers, et opérateurs industriels seront incapables d’expliquer les causes du dysfonctionnement en cas des pertes de production ou logistiques.


La question de la responsabilité est posée et l’enjeu industriel et financier est considérable.
« Pour anticiper et répondre aux besoins d’intégrer ces algorithmes dans les processus industriels de production ou de logistique concernant des « flux » de types humains, marchandises, fluides, financiers, informationnels, il devient nécessaire de sortir de la logique des promesses et des prototypes pour entrer dans une logique industrielle avec des processus compris, certifiés et assurables par des assureurs qui auront bien mesuré les risques en cas d’erreurs. L’expertise et la compréhension humaine ne sont plus possibles notamment dans le cas du « Deep Learning ». » explique Manuel GEA, Président d’Adebiotech et administrateur de Polepharma.

Adebiotech et Polepharma ont décidé de créer un groupe de travail conjoint piloté par Manuel GEA dans lequel des industriels, des assureurs, des juristes, des académiques et des PMEs innovantes collaboreront sur la thématique « Quelles I.A. et quelles règles et pratiques pour répondre à la réalité, aux exigences opérationnelles et aux enjeux juridiques et financiers des risques des processus industriels et logistiques pour assurer le succès de l’industrie 4.0 ».

En partant des besoins et des pratiques industrielles et logistiques formulées par les industriels, Adebiotech et Polepharma visent à proposer, en s’inspirant de secteurs industriels avancés et des travaux réalisés par des groupes académiques et des PMEs innovantes, les actions suivantes :
•    Sensibiliser les industriels, les intégrateurs et les assureurs des risques industriels et financiers des IA non qualifiées selon leurs cirières industrielles classiques.
•    Identifier les bonnes pratiques et proposer des pistes d’évaluation des IA plus responsables.
•    Proposer une recommandation pour faire rentrer les IA dans les processus industriels et logistiques avec un risque compris, maitrisé et assurable.
•    Organiser un colloque pour partager et informer ; un partage des premières conclusions est prévu à l’occasion du Colloque Polepharma Industrie du Futur le 5 novembre au Kindarena de Rouen.   

 

A PROPOS DE POLEPHARMA
Premier cluster pharmaceutique européen, Polepharma regroupe plus de 300 acteurs de la recherche à la production, la distribution et la formation, sur les régions de Centre-Val de Loire, Normandie et Ile-de-France, représentant 53% de la production pharmaceutique française, un bassin de 60 000 emplois et 25,3 milliards de chiffre d’affaires à l’export. Actuellement présidé par Philippe Ivanes, Vice-Président Opérations industrielles et site, Sanofi Division Vaccins, le cluster travaille en permanence aux côtés des entreprises pour stimuler la filière française sur quatre axes stratégiques : la performance industrielle, la formation et la valorisation des compétences, l’innovation et la promotion du Made in France.
 
A PROPOS D’ADEBIOTECH
Adebiotech est le plus grand réseau français dans les biotechnologies. L'association intervient de façon transversale dans différents secteurs des biotechnologies comme la santé ou l'environnement, l'agroalimentaire mais aussi sur des technologies et des procédés. Adebiotech intervient lorsqu'il y a des freins technologiques et/ou réglementaires à lever.

 

Partager :

Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE