2020-06-25 
GeNeuro annonce le recrutement du premier patient dans l'essai clinique de phase 2 évaluant le temelimab dans la sclérose en plaques en collaboration avec le Academic Specialist Center du Karolinska Institutet

Genève, Suisse, le 25 juin 2020 – 07h30 CEST - GeNeuro (Euronext Paris : CH0308403085 – GNRO), société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements ciblant des facteurs clés dans la progression des maladies neurodégénératives et des maladies auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP) et la sclérose latérale amyotrophique (SLA), annonce aujourd'hui le recrutement du premier patient dans son essai clinique de phase 2 évaluant le temelimab dans la SEP à l’Academic Specialist Center (ASC) du Karolinska Institutet, à Stockholm, en Suède.

L'essai, d'une durée d’un an et mené dans un seul centre, prévoit le recrutement de 40 patients présentant une progression de leur invalidité sans poussées inflammatoires. Il s’agit du principal besoin médical non satisfait dans la sclérose en plaques, le handicap des patients se développant au fil du temps malgré l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires efficaces. L'étude évaluera les mesures d’innocuité, de tolérance et d'efficacité sur la base des derniers biomarqueurs associés à la progression de la maladie. Des précédentes données à long terme de l’essai de Phase 2 ANGEL-MS ont montré que temelimab, un anticorps monoclonal conçu pour neutraliser une protéine d'enveloppe pathogène, pHERV-W Env, a un effet neuroprotecteur chez les patients atteints de SEP.

Le démarrage de cet essai de phase 2 avait été reporté en raison de la pandémie liée au COVID-19, afin de préserver le bien-être des patients atteints de SEP et donner la priorité au traitement des patients atteints du COVID-19. Grâce au Karolinska Institutet, l'essai a repris rapidement dès que les conditions le permettant ont été réunies, et les résultats restent attendus pour le second semestre 2021.

"Nous sommes heureux de pouvoir reprendre cet essai de phase 2 en collaboration avec les chercheurs renommés du Karolinska Institutet et du Academic Specialist Center de Stockholm, après un décalage nécessaire lié au COVID-19. Il a déjà été montré que temelimab induit un effet neuroprotecteur chez les patients atteints de SEP et dispose d’un fort potentiel pour répondre au principal besoin médical non satisfait dans cette indication, à savoir la progression de l’invalidité des patients. Nous sommes impatients de poursuivre l'exploration de ses propriétés thérapeutiques dans cette étude très importante", déclare le professeur David Leppert, Directeur Médical de GeNeuro.
 
À propos de GeNeuro
La mission de GeNeuro est de développer des traitements sûrs et efficaces contre les troubles neurologiques et les maladies auto-immunes, comme la sclérose en plaques ou le diabète de type 1, en neutralisant des facteurs causals induits par les rétrovirus endogènes humains (HERV), qui représentent 8% du génome humain.
Basée à Genève en Suisse, et disposant d’un centre de R&D à Lyon, GeNeuro compte 22 collaborateurs. Elle détient les droits sur 17 familles de brevets qui protègent sa technologie.
Pour plus d’informations, rendez-vous sur : www.geneuro.com
 

 

 

Partager :

Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE