2020-07-23 
Lyon Vallée de la Chimie, un des 66 nouveaux sites « clés en main » choisis par le Gouvernement dans sa stratégie de relocalisation industrielle

Lundi 20 juillet dernier, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, ont dévoilé dans le cadre de la présentation du « Pack Rebond », la liste de 66 nouveaux sites "clés en main".
 
Répartis dans 13 régions sur l’ensemble du territoire, ces sites ont « vocation à devenir les vitrines de la relocalisation d’activités et feront l’objet d’un accompagnement prioritaire de l’Etat, en lien avec la Banque des territoires et les collectivités territoriales », avec pour objectifs de « raccourcir les délais d’implantation et attirer de nouveaux investissements » (extraits du communiqué du Gouvernement, disponible ci-dessous).
 
Parmi eux se trouve Lyon Vallée de la Chimie, projet majeur de la politique de développement économique et industriel portée par la Métropole de Lyon, visant à faire de ce territoire de 11 000 hectares sur 25 km au sud de Lyon, une référence européenne pour les activités innovantes des filières chimie, cleantechs, énergie et environnement.
 
« La crise sanitaire a mis en évidence la dépendance de nombreux secteurs industriels à des chaines d’approvisionnement peu sures, faisant de la relocalisation industrielle un enjeu majeur pour sécuriser ces chaines d’approvisionnement et un levier du développement économique local de l’après crise. La plateforme Lyon Vallée de la Chimie, forte d’un projet industriel ambitieux, coconstruite depuis plus de 10 ans avec l’ensemble des acteurs, publics et privés, détient tous les atouts pour répondre à ces nouveaux enjeux stratégiques. »
Julien Lahaie, Directeur de la mission Lyon Vallée de la Chimie
 

 

 

Partager :

Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE