2020-09-10 
Pfizer oncologie lance le médicament biosimilaire : Nivestim® (filgrastim) en boîte de 5

Lancé en France en 20111, Nivestim® (filgrastim) est une cytokine indiquée dans la réduction de la durée des neutropénies et de l'incidence des neutropénies fébriles chez les patients traités par une chimiothérapie cytotoxique pour une pathologie maligne (à l'exception des leucémies myéloïdes chroniques et des syndromes myélodysplasiques), et dans la réduction de la durée des neutropénies chez les patients recevant une thérapie myélosuppressive suivie d’une greffe de moelle osseuse et présentant un risque accru de neutropénie sévère prolongée. La tolérance et l'efficacité du filgrastim sont similaires chez l’adulte et chez l’enfant recevant une chimiothérapie cytotoxique.

Le filgrastim est indiqué dans la mobilisation des cellules souches progénitrices (CSP) dans le sang circulant.

L'administration à long terme du filgrastim est indiquée pour augmenter le taux de neutrophiles et réduire l'incidence et la durée des épisodes infectieux chez les patients, enfants ou adultes, atteints de neutropénie sévère congénitale, cyclique ou idiopathique avec un nombre absolu de polynucléaires neutrophiles (PNN) ≤ 0,5 x 109/l et des antécédents d'infections sévères ou récurrentes.

Le filgrastim est indiqué dans le traitement des neutropénies persistantes (PNN ≤ 1,0 x 109/l) chez les patients infectés par le VIH à un stade avancé, afin de réduire le risque d'infection bactérienne quand les autres options destinées à corriger la neutropénie sont inadéquates.

Un traitement par le filgrastim ne doit être administré qu’après avis d’un centre d’oncologie ayant l’expérience de l’utilisation des G-CSF et de l’hématologie, et disposant des équipements diagnostiques nécessaires. Les procédures de mobilisation et de cytaphérèse doivent être mises en oeuvre en collaboration avec un centre d'onco-hématologie disposant de l'expérience adéquate, et capable de surveiller correctement le rendement en cellules souches.

Ces nouveaux conditionnements viennent compléter la gamme de présentations existante .
Elle comprend aujourd’hui l’ensemble des présentations suivantes :
- Nivestim 12 MU/0,2 ml, solution injectable ou pour perfusion en seringues préremplies. Boite de 1 seringue pré-remplie munie d’un dispositif de sécurité.
- Nivestim 30 MU/0,5 ml, solution injectable ou pour perfusion en seringues préremplies, Boite de 1 ou de 5 seringues pré-remplies munies d’un dispositif de sécurité.
- Nivestim 48 MU/0,5 ml, solution injectable ou pour perfusion en seringues préremplies. Boite de 1 ou de 5 seringues pré-remplies munies d’un dispositif de sécurité.

Les lots de Nivestim® (filgrastim) sont produits et libérés en Europe.

Qu’est-ce qu’un biosimilaire ?
Depuis la fin des années 1990, les traitements des cancers ont bénéficié d’avancées majeures grâce notamment au développement d’anticorps monoclonaux humanisés recombinants qui ont révolutionné la prise en charge des patients2. Issus d’une recherche et d’un développement plus longs et plus coûteux, les médicaments biologiques sont généralement plus chers que les médicaments chimiques et la gestion de leur utilisation pose un vrai défi pour les systèmes de santé3.
Le médicament biosimilaire est un médicament qui, comme tout médicament biologique, est produit à partir d’une cellule, d’un organisme vivant ou dérivé de ceux-ci. Son efficacité et ses effets indésirables sont comparables à ceux de son médicament biologique de référence dont le brevet est arrivé à expiration. Son autorisation de mise sur le marché répond à des exigences réglementaires strictes afin de démontrer que sa qualité pharmaceutique, son efficacité et sa tolérance sont cliniquement équivalents à ceux du médicament biologique de référence.4 Les biosimilaires permettent des économies substantielles pour le système de santé5.

A propos de Pfizer : Des avancées qui changent la vie des patients
Chez Pfizer, nous nous appuyons sur la science et toutes nos ressources mondiales pour offrir aux patients des thérapies qui prolongent et améliorent considérablement leur vie. Nous recherchons la qualité, la sécurité et l’excellence dans la découverte, le développement et la production de nos médicaments et vaccins. Chaque jour, dans les pays développés comme dans les pays émergents, les collaborateurs de Pfizer sont engagés pour faire progresser le bien-être, la prévention et les traitements contre les maladies les plus graves de notre époque. Conformément à notre responsabilité en tant que leader des industries biopharmaceutiques, nous collaborons avec les professionnels de santé, les gouvernements et les populations locales pour soutenir et élargir l'accès à des solutions de santé fiables et abordables partout dans le monde. Depuis 170 ans, nous nous efforçons de faire la différence pour tous ceux qui comptent sur nous. Pour en savoir plus sur nos engagements, vous pouvez visiter notre site internet www.pfizer.fr

À propos de Pfizer Oncologie
Pfizer Oncologie s'engage à poursuivre le développement de traitements innovants ayant un impact significatif sur la vie des patients atteints d'un cancer. Comptant parmi les leaders en oncologie, nous nous efforçons d'accélérer la mise à disposition de nos avancées thérapeutiques et contribuons ainsi à redéfinir le quotidien des patients. Notre solide pipeline de médicaments biologiques, de petites molécules et d'immunothérapie est spécifiquement axé sur l’identification des découvertes scientifiques les plus prometteuses et sur leur mise en oeuvre clinique au profit des patients souffrant de divers types de cancer. En s’associant à des institutions académiques, des chercheurs indépendants, des groupes de recherche collaboratifs, des gouvernements et des partenaires agréés, Pfizer Oncologie vise à traiter et contrôler le cancer par des médicaments de pointe. Parce que Pfizer Oncologie est convaincu que la réussite en oncologie ne se mesure pas uniquement en termes de médicaments fabriqués, mais plutôt par les partenariats significatifs engagés pour exercer un impact plus positif sur la vie de chacun.



Références
1 Avis de la commission de la transparence 11 février 2011.
2 Anticorps monoclonaux. Céline Giustranti 23/03/2017. Accédé sur le site internet de l’Institut Curie le 17/06/2020.
3 The-Concept-of-Biosimilars-From-Characterization-to-Evolution-A-Narrative-Review. The Oncologist. 2017
4 HAS Les médicaments biosimilaires. 2017 Accédé sur le site internet de la HAS le 24/04/2020.
5 Henry D. et Taylor C. Pharmacoeconomics of Cancer Therapies: Considerations With the Introduction of Biosimilars. Seminars inOncology, Vol 41,No2,Suppl3,April2014,ppS13-S20

 

Partager :

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE