2020-11-16 
Altérations durables de l'écosystème intestinal : nouvelles perspectives pour le traitement de maladies inflammatoires chroniques

Maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, obésité, diabète, maladies du foie, Parkinson, Alzheimer, autisme, maladies cardiovasculaires… Les affections chroniques en forte augmentation depuis plus de 60 ans sont, pour la grande majorité, associées à une perte de richesse et une altération du microbiote. Un dialogue équilibré entre l'être humain (l'hôte) et son microbiote intestinal est essentiel au maintien de la santé. À partir d'un modèle animal, les chercheurs apportent la preuve pour la première fois que l’inflammation intestinale et l’altération du microbiote qui l’accompagne peuvent s’entretenir mutuellement et générer un état stable de pré-maladie. Ainsi, ils montrent que la simple induction d’inflammation peut durablement altérer la symbiose hôte-microbiote, interdisant le retour à la normale même 40 jours après l’arrêt de l’induction. Ces résultats, obtenus dans le cadre du projet européen ERC Homo symbiosus coordonné par INRAE, sont publiés le 6 novembre dans la revue Microbiome. Ces travaux ouvrent de nouvelles voies en termes de diagnostic, de nutrition préventive et de thérapie en médecine humaine.

Lire l'intégralité du communiqué de presse : https://www.inrae.fr/actualites/alterations-durables-lecosysteme-intestinal-nouvelles-perspectives-traitement-maladies-inflammatoires-chroniques

 

 

Partager :

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE