2020-11-20 
L'université Sorbonne Paris Nord crée la 1ère chaire de recherche française consacrée à l'engagement des patients

La Commission Recherche de l'université Sorbonne Paris Nord a créé le 22 septembre 2020 la première Chaire de recherche française consacrée à l'engagement des patients.

Cette Chaire est adossée au Laboratoire Éducations et Pratiques de Santé (LEPS-UR 3412) de l’université Sorbonne Paris Nord, dirigé par le Pr. Rémi Gagnayre. Le Conseil de ce laboratoire en a confié la direction à Olivia Gross (CNU sciences de l’Éducation et chercheuse au LEPS depuis dix ans).

L’engagement des patients renvoie aux actions que mènent certains patients, en collaboration avec les professionnels de santé, pour améliorer les expériences de soins du plus grand nombre de personnes. Cela englobe et dépasse la représentation des usagers telle qu’elle a été mise en place en 2002.

De nombreux travaux, dont certains ont été conduits avec le Département Universitaire de Médecine Générale, ont été menés par le LEPS lors de ces dernières années afin de circonscrire ce champ de pratiques, d’en caractériser l’utilité et d’en améliorer l’efficacité. Plusieurs prix nationaux ont récompensé ces chantiers collaboratifs. Dans ce cadre, et ce depuis cinq ans, des patients enseignent en binôme dans l’ensemble des cours suivis par les internes, afin de développer leur capacité à mettre en œuvre une approche centrée sur les patients.

C’est le cas également des recherches menées qui portent sur les processus des interventions et des recherches collaboratives entre patients et soignants ou patients et chercheurs (lesquelles permettent de gagner en faisabilité et de s’assurer que les problèmes traités sont ceux qui valent pour les patients). S’inscrit par exemple dans ce cadre une recherche récente, menée en collaboration avec l’AP-HP.

Enfin, d’autres travaux sont consacrés à la caractérisation de nouveaux rôles et aux processus, notamment formatifs, nécessaires (comme pair-éducateur), nouvelles fonctions (en particulier dans la coordination des parcours de soins ou l’implémentation du partenariat patient) et de nouveaux métiers (tel celui de médiateur de santé pair en psychiatrie, auquel se forment des anciens usagers de la psychiatrie dans le cadre d’une mention Médiateurs de santé pairs –Santé mentale de licence 3 Sciences Sanitaire et Sociale de l’université Sorbonne Paris Nord.

Par la création d’une Chaire dédiée, il s’agit d’encourager la diffusion de ces travaux au-delà des espaces qui les ont vu émerger et de s’aligner avec des recommandations récentes de la Haute Autorité de Santé qui encouragent le développement de recherches pour encadrer ce champ de pratiques.

Retrouvez le communiqué de presse ici.

 

 

Partager :

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE