2021-01-08 
AbolerIS Pharma a signé une licence mondiale exclusive avec Ouest Valorisation pour développer de nouveaux anticorps monoclonaux anti-CD45RC.

• Les anticorps monoclonaux anti-CD45RC ont un mécanisme d’action unique et sont de puissants immunomodulateurs ;
• Les anticorps monoclonaux anti-CD45RC peuvent être appliqués comme immunothérapie pour la transplantation d'organe ou de moelle osseuse, ainsi que pour l'auto-immunité.


AbolerIS Pharma, société de biotechnologie développant des immunothérapies innovantes, annonce que la société a conclu un accord avec la SATT Ouest Valorisation, au nom de l'INSERM, du CNRS, du CHU de Nantes et de l'Université de Nantes, pour licencier des anticorps monoclonaux anti-CD45RC.

Ces nouveaux anticorps ciblent les cellules T pathogènes impliquées dans les réponses immunitaires destructrices des tissus dans les maladies du greffon contre l'hôte, le rejet d'organes transplantés, les maladies auto-immunes et les maladies inflammatoires à médiation immunitaire. Ce traitement vise à favoriser la tolérance immunitaire et ainsi diminuer ou éliminer les traitements immunosuppresseurs à vie.

Selon les termes de l'accord, AbolerIS Pharma obtient une licence mondiale exclusive pour une famille de quatre brevets déposés par le Centre de recherche en transplantation et immunologie (CRTI). Cette licence comprend une option mondiale et exclusive permettant à AbolerIS Pharma de développer davantage tous produits et toutes applications dérivées de cet anticorps.

Cette licence portera sur le développement d'un anticorps ciblant le CD45RC (programme ABIS-45RC) induisant l'apoptose de cellules naïves prêtes à se développer en cellules pro-inflammatoires Th1, ainsi que des cellules T différenciées en phase terminale. Ce mécanisme permet le développement de cellules régulatrices spécifiques des antigènes.

« L'octroi de licences de telles innovations de pointe dans des domaines thérapeutiques stratégiques est définitivement au coeur de nos missions de valorisation, faisant avancer les premiers résultats de recherche à un stade où une startup de biotechnologie les rattrape. Au-delà de la science, c’est aussi une aventure humaine avec l’équipe de recherche embarquée dans le projet de la startup, en tant que co-fondateurs », déclare Vincent Lamande, Président de Ouest Valorisation.

Cette nouvelle cible a été découverte par l'équipe 2 du CRTI codirigée par le Dr Ignacio Anegon, M.D. (DR1 INSERM) et le Dr Carole Guillonneau PhD. (DR2 CNRS). Les deux chercheurs sont co-fondateurs d'AbolerIS Pharma.
L’équipe a démontré l’efficacité de cet anticorps dans plusieurs modèles précliniques, notamment la transplantation cardiaque, la dystrophie de Duchêne, la greffe de peau humaine et la maladie du greffon contre l’hôte chez des souris humanisées pour leur système immunitaire.


« La licence de ces brevets à AbolerIS Pharma apportera un financement et une expertise pour emmener les anticorps anti-CD45RC et leurs dérivés des modèles précliniques vers la clinique de la manière la plus efficace et dans les plus brefs délais », a commenté le Dr Anegon.

« La cible CD45RC est unique dans son profil d'expression et les anticorps anti-CD45RC ont un mécanisme d'action permettant non seulement l'élimination des cellules pathogènes, mais également la protection par les cellules régulatrices. Cette licence établira le positionnement d'AbolerIS sur les immunothérapies innovantes pour le traitement des maladies auto-immunes et le rejet de greffe », a commenté le Dr Guillonneau.

« Nous sommes très heureux de soutenir cette science révolutionnaire en la traduisant en médicaments qui peuvent faire la différence clinique pour les patients », a déclaré le Dr Ann Meulemans, PDG d'AbolerIS Pharma.

À propos d'AbolerIS Pharma (http://aboleris-pharma.com/)
AbolerIS Pharma est une société de biotechnologie récemment créée qui développe de nouvelles immunothérapies dans les domaines des maladies auto-immunes, des maladies inflammatoires à médiation immunitaire et de la transplantation. La société développe plusieurs molécules, comme l'anticorps monoclonal anti-CD45RC ; une cytokine et d'autres molécules sont dans son pipeline. Parallèlement à l'optimisation de ces molécules, la recherche et le développement sont des secteurs clés de l'activité d'AbolerIS Pharma. AbolerIS Pharma a récemment obtenu un investissement d'amorçage pour 2,5 M € de Newton Biocapital et Turenne Santé / Sham Innovation Santé (http://aboleris-pharma.com/wp-content/uploads/2020/11/press-release-seed-AbolerIS-Pharma -Vf.pdf).

A propos de SATT Ouest Valorisation
FAIRE AVANCER LES INNOVATIONS DE LABORATOIRE ET LES TRANSFORMER EN PRODUITS INNOVANTS.
« DeepTech » par nature, Ouest Valorisation est une SATT, Société d’Accélération du Transfert de Technologies - à savoir un Bureau de Transfert de Technologies. Sa mission est de valoriser les résultats produits par les laboratoires de recherche publics, en Bretagne et dans les Pays de la Loire, et d'offrir aux acteurs socio-économiques des ressources d'innovation attractives. Elle donne accès aux entreprises existantes ou aux startups à l'innovation deeptech.
En investissant dans des laboratoires de recherche à un stade précoce et en garantissant les droits de propriété intellectuelle (PI) pour ces technologies prometteuses, la SATT dirige et négocie les accords de licence et de collaboration juridiques et contractuels, jouant un rôle à part entière dans la création de valeur et l'impact social.

À propos de CRTIhttp://www.itun.nantes.inserm.fr/
Le CRTI est une unité mixte de recherche (UMR 1064) créée par l'INSERM et l'Université de Nantes. Le CRTI est situé au CHU de Nantes où il constitue avec plusieurs services cliniques l'Institut Transplantation, Urologie et Néphrologie. Le CRTI fait partie du Labex Immunology Graft Oncology, pôle régional de laboratoires d'immunologie et du pôle de recherche nantais (SFR). Cet environnement unique favorise les interactions entre les scientifiques fondamentaux et les cliniciens, appuyés par les plates-formes technologiques les plus récentes et explique le fort engagement du CRTI dans la recherche translationnelle. Les objectifs principaux et à long terme du CRTI sont d'améliorer les traitements et le suivi des patients transplantés et souffrants de maladies inflammatoires à médiation immunitaire en
améliorant la compréhension des réponses immunitaires, en développant de nouvelles immunothérapies, des biomarqueurs et outils pour la médecine personnalisée et en développant des stratégies alternatives pour le remplacement d'organes ou de tissus.
 

 

Partager :

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE