2021-07-07 
Microbiome & obésité : résultats positifs de l'étude de Phase 1 évaluant une biothérapie unique dans le traitement de l'obésité

YSOPIA Bioscience annonce le succès de l’étude clinique de Phase 1 CAUSALITY et démontre l’excellent profil de sécurité de Xla1, sa biothérapie innovante pour le traitement de l’obésité et des maladies métaboliques

•    CAUSALITY est la première étude clinique au monde à évaluer le potentiel thérapeutique de Xla1, une biothérapie innovante utilisant les propriétés d’une souche bactérienne unique naturellement présente dans un microbiome intestinal humain sain : Christensenella.
•    L’étude Causality a confirmé son critère principal d’évaluation : Xla1 a montré un excellent profil de sécurité et de tolérance.
•    Suite à ces résultats positifs, YSOPIA Bioscience entend démarrer un essai clinique de Phase 2 au second semestre 2022.

 YSOPIA Bioscience, société française de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans la recherche et le développement de biothérapies innovantes utilisant les propriétés des souches bactériennes clés du microbiome intestinal, annonce aujourd’hui la finalisation de son essai clinique de Phase 1 et l’excellent profil de sécurité et de tolérance de sa biothérapie phare innovante Xla1.
 
L’étude CAUSALITY évaluait la sécurité et la tolérance de Xla1, première biothérapie orale basée sur une unique souche bactérienne vivante de Christensenella, dans le traitement de l’obésité et des anomalies métaboliques associées. Depuis leur découverte en 2012, de nombreuses publications scientifiques internationales, corroborées par les propres recherches d’YSOPIA, ont mis en évidence le rôle de pierre angulaire des christensenella, un groupe de bactéries naturellement présentes dans le microbiome intestinal humain et absent dans les cas d’obésité et leurs troubles métaboliques associés.
 
Menée aux Etats-Unis, CAUSALITY a recruté un total de 38 volontaires incluant des sujets sains et des sujets obèses présentant des anomalies métaboliques. Le protocole de l’étude en double aveugle, randomisée, contrôlée par placebo, consistait en une administration orale quotidienne du candidat médicament Xla1, sous la forme d’une capsule gastro résistante, pendant 3 mois. Aucun effet indésirable grave n’a été signalé, confirmant ainsi l’excellent profil de sécurité et de tolérance du candidat médicament Xla1.
 
Forte de ce succès, YSOPIA Bioscience entend lancer un essai clinique de Phase 2 afin d’évaluer l’efficacité de sa biothérapie innovante dans l’obésité et les désordres métaboliques associés et établir une première preuve de concept de Christensenella chez l’Humain. Le lancement de cette étude de Phase 2 est prévu au second semestre 2022.
 
« Nous sommes très heureux de franchir cette étape significative dans le développement de notre biothérapie innovante. Nos équipes peuvent être fières d’avoir mené Xla1 du stade préclinique au stade clinique de son développement en un temps record, » commente le Dr. Georges Rawadi, Directeur Général de YSOPIA Bioscience. « Ce succès nous permet de procéder à une étude de Phase 2 afin de générer les premières preuves de concept chez l’Humain. Nous allons pouvoir également accélérer le développement de Christensenella dans les autres indications de notre portefeuille de biothérapies. La finalisation de cette étape nous rapproche chaque jour un peu plus de notre objectif final : proposer notre biothérapie innovante aux patients atteints d’obésité. Aujourd’hui, l’obésité représente une véritable pandémie internationale dont les traitements existants ont, jusqu’ici, échoués à ralentir la progression. Nous sommes convaincus que les biothérapies basées sur le microbiome représentent un nouvel espoir pour ces patients. »

Téléchargez le communiqué en PDF

 

 

Partager :

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE