2021-10-12 
Lactips lance “Plastic Free Paper”

Lactips lance “Plastic Free Paper” : la première solution pour les emballages en papier sans plastique ni substance controversée, totalement recyclable et compostable

 

•    Une innovation en collaboration avec l’éco-organisme CITEO pour repenser le monde de l’emballage en assurant la totale maîtrise de leur fin de vie, la préservation des denrées et la sécurité alimentaire
•    Plastic Free Paper : la solution unique d’enduction pour remplacer les plastiques et traitements chimiques pour des papiers d’emballage scellables, barrière à l’oxygène, aux graisses et aux huiles minérales
•    Plastic Free Paper est adapté à un usage industriel pour des applications alimentaires et non alimentaires

 

Lactips, l’entreprise française spécialisée dans la production d’un matériau plastique 100% biosourcé à base de caséines, biodégradable dans l’eau et compostable à domicile, a mis au point une solution adaptée pour les emballages en papier ou carton afin de renforcer la protection et la conservation des denrées alimentaires sans impacter leur recyclage. Les emballages papiers, de plus en plus plébiscités par les industriels notamment pour leur attractivité auprès des consommateurs finaux, contiennent souvent des adjuvants qui limitent leur recyclabilité ou empêchent leur biodégradabilité. Lactips a développé une première génération de Plastic Free Paper pour offrir aux industriels une solution innovante d’emballage en papier ou carton performante et durable.

Des emballages papiers de plus en plus performants mais souvent au détriment de leur recyclabilité

Avec un taux de recyclage de près de 74%[1] en 2020 en Europe, s’appuyant sur des filières de collectes, de tris et de recyclages performantes, le papier est un matériau s’inscrivant pleinement dans une stratégie d’économie circulaire.

Cependant, à lui seul, il ne peut être utilisé en emballage alimentaire du fait de sa perméabilité à l’eau, à l’oxygène ou encore aux graisses. Le papier est donc souvent utilisé en association avec des matériaux plastiques qui sont parfois métallisés pour assurer la préservation des produits.

Ces revêtements en plastique rendent le recyclage du papier plus difficile et génèrent des déchets dont le tri, quasi impossible, les amènent vers l’incinération ou l’enfouissement.

Certains papiers alimentaires résistants aux graisses sont, quant à eux, traités avec des composés perfluorés (PFA) dont le risque sanitaire, dû à la migration de ces composés dans les aliments, a été soulevé par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) dans un rapport publié en 2020[2].

Le Danemark a déjà interdit les PFA dans le papier et le carton en 2020. De plus, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Suède et la Norvège ont officiellement annoncé leur intention de soumettre une proposition de restriction pour les PFA à l'ECHA (European Chemicals Agency) d'ici le 19 juillet 2022.

 

le communiqué en pdf

 

Partager :

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE