2021-11-24 
NOXXON : présentation de nouvelles données de l'étude de phase 1/2 évaluant NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le traitement du cancer du cerveau à la réunion annuelle 2021 de la Society for Neuro-Oncology

•    Les nouveaux résultats de l'étude de phase 1/2 GLORIA montrent l'impact de l'inhibition du CXCL12 sur les vaisseaux sanguins de tumeurs, l'augmentation de l'infiltration tumorale des cellule immunitaires effectrices et, par conséquent, la réduction de la taille des tumeurs chez 8 des 9 patients.
•    Webinaire en ligne d’un expert scientifique, Dr Frank A. Giordano, chercheur principal de l’étude clinique GLORIA, le 23 novembre 2021, à 8 heures EST / 14 heures CET

Téléchargez le communiqué en PDF

NOXXON Pharma N.V. (Euronext Growth Paris : ALNOX), société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), annonce aujourd'hui que de nouveaux résultats issus de l'étude GLORIA de phase 1/2 en cours évaluant NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le traitement du cancer du cerveau (glioblastome multiforme, GBM) ont été présentées lors de la réunion annuelle de la Society for Neuro-Oncology (SNO). Frank A. Giordano,  M.D., directeur et président du département de radio-oncologie de l'hôpital universitaire de Bonn, en Allemagne, et investigateur principal de l'étude GLORIA en cours, est intervenu au cours de cette présentation.

La présentation, intitulée «CXCL12 inhibition in MGMT unmethylated glioblastoma - results of an early proof-of-concept assessment in the multicentric phase I/II GLORIA trial», comprenait les résultats de 9 patients ne répondant pas à la chimiothérapie (promoteur MGMT non méthylé) participant à l'étude de preuve de concept sur l'inhibition du CXCL12 pendant et après la radiothérapie dans le traitement du glioblastome. 8 des 9 patients (89%) traité par NOX-A12 ont montré une réduction de la taille des tumeurs (2 patients avec des réponses objectives [réduction >50%] et 6 patients ont montré une stabilisation de la maladie [réduction 50%], tandis que la maladie d'un patient a progressé. Ces résultats se comparent favorablement aux résultats historiques des patients d'une cohorte appariée ayant reçu le traitement standard, où seul 1 patient sur 13 (8%) a présenté une réduction de la taille de la tumeur avec une réponse objective et où les tumeurs de 12 patients ont progressé.

 

Partager :

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE