2021-11-25 
Median Technologies annonce de nouvelles performances pour le diagnostic iBiopsy® (CADx) LCS portant spécifiquement sur la caractérisation du cancer pulmonaire de stade1

•    Les performances du diagnostic iBiopsy® Lung Cancer Screening performance (LCS) pour le cancer pulmonaire de stade 1 atteignent une sensibilité de 93,1% pour une spécificité de 96,2%.
•    Ces résultats sont primordiaux pour la caractérisation du cancer du poumon en stade précoce, pour laquelle iBiopsy® offre une spécificité extrêmement élevée pour une sensibilité proche des 95% et permet de réduire considérablement le pourcentage de faux négatifs et de faux positifs, ces derniers étant à ce jour un des freins à la mise en place du dépistage du cancer du poumon.
•    Les résultats seront présentés le 28 novembre à 12h00 CT au cours du AI Showcase Theater dans le cadre de la conférence annuelle du RSNA à Chicago, USA et également sur le stand Median 4849 du 29 novembre au 1er décembre.
 
Sophia Antipolis, France - Median Technologies (ALMDT:PA) annonce de nouvelles performances exceptionnelles concernant le diagnostic iBiopsy® (CADx) Lung Cancer Screening (LCS) permettant la caractérisation malin-bénin des nodules pulmonaires. Les nouveaux résultats concernent spécifiquement la caractérisation des nodules pulmonaires malins de stade 1, grâce aux algorithmes propriétaires Median d'apprentissage profond appliqués à des scanners faible dose (Low Dose CT scan - LDCT).
 
Le cancer du poumon est la première cause de mortalité par cancer au niveau mondial avec une estimation de 1,8 million de décès en 2020, soit 18% de tous les décès par cancer[2]. Ce chiffre est majoritairement dû à un diagnostic tardif de la maladie conduisant à un faible taux de survie à 5 ans. Les données provenant du projet de stadification conduit par l'IASLC (International Association for the Study of Lung Cancer - IASLC)[3], montrent que le taux de survie à 5 ans des patients atteints d'un cancer pulmonaire non à petites cellules (Non small cell lung cancer - NSCLC) en stade 1 est de 68-92% alors qu'il n'est plus que de 1-10% pour les patients atteints de ce cancer en stade 4. Malheureusement, sans programme de dépistage, plus de 40% des patients sont diagnostiqués avec un cancer de stade 4. De plus, une étude de cohorte sur des patients dont le cancer du poumon a été diagnostiqué et traité au stade 1 a montré un taux de survie à 15 ans de 92% (étude I-ELCAP - Early Lung Cancer Action Program)[4], une preuve supplémentaire démontrant combien il est important de diagnostiquer ce cancer à un stade précoce via des programmes de dépistage. Discriminer les nodules bénins des cancers de stade 1 est crucial pour prendre en charge le cancer du poumon lorsqu'il peut être encore soigné, et est clé pour sauver les patients.
 
Les nouveaux résultats communiqués aujourd'hui par Median sont basés sur une cohorte de 1737 patients provenant de l'essai NLST (National Lung Screening Trial) correspondant à un total de 16 249 nodules pulmonaires. Le jeu de données d'entraînement était constitué de 1239 patients, pour un total de  11 676 nodules et le jeu de données de test était constitué de 498 patients, pour un total de 4 573 nodules.

Communiqué en PDF

 

Partager :

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE