Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-02-10 
Nouvelle quantification de l’écoulement et du volume des glaciers du monde entier

Dans les régions montagneuses, telles que les Andes ou l’Himalaya, de nombreuses populations dépendent des glaciers pour leur alimentation en eau. Or, l’évolution de ces ressources, tout comme les projections de hausse du niveau marin, dépendent grandement du volume et de l’épaisseur des glaciers, encore mal évalués. En étudiant plus de 800 000 paires d’images satellite, des chercheurs du CNRS, de l’Université Grenoble Alpes1 et du Dartmouth College (États-Unis) établissent la première carte globale des vitesses d’écoulement de 98 % des glaciers terrestres (plus de 200 000). Comme les glaciers s’écoulent sous l’effet de leur poids, connaitre cette vitesse permet d’estimer l’épaisseur et la répartition spatiale de la glace, qui conditionnent à la fois le volume total de ces réservoirs d’eau et leur contribution future à la hausse du niveau des mers. Cette étude suggère notamment que dans les bassins de l’Indus et du Chenab (Himalaya), les stocks d’eau sont supérieurs d’un tiers par rapport aux études précédentes, qui ne bénéficiaient pas de ces nouvelles données satellitaires. Mais l’eau stockée dans les glaciers des Andes tropicales, dont dépendent plus de 4 millions de personnes, serait en quantité jusqu’à 23 % plus faible. Cette étude, publiée le 7 février 2022 dans Nature Geoscience, est basée sur les images des satellites Sentinel (ESA) et Landsat (NASA) traitées sur les serveurs de l’Université Grenoble Alpes (plus d’un million d’heures de calcul), et a été soutenue par le CNES.

Accédez au communiqué

L’étude expliquée en une minute par Romain Millan : https://youtu.be/WDn4SWFqyb4

1.    Travaillant à l’Institut des géosciences de l’environnement (CNRS/Université Grenoble Alpes/IRD/Grenoble INP).

 

Partager :