Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-02-10 
Saint Valentin : la start up qui répare les cœurs lésés

L’amour, l’amour, l’amour ! Tradition oblige, le 14 février prochain sera dédié aux amoureux. Alors que certains vont se retrouver le cœur empli de tendresse, la start-up Cellprothera se penche depuis des années sur une solution alternative à la greffe pour réparer les cœurs lésés.

Devenir son propre médicament
Développée à Mulhouse, la solution Cellprothera a pour but d’utiliser les cellules souches présentes dans le sang du patient afin de régénérer les tissus du cœur endommagés par un infarctus.
Ces cellules prélevées sont démultipliées dans un automate dédié. Elles sont ensuite injectées dans les tissus du cœur à réparer. Chacun devient donc son propre médicament !
En quelques mois, le muscle cardiaque retrouve sa fonctionnalité, évitant ainsi de futurs traitements souvent lourds et dans certains cas la greffe de cœur.

Les avantages pour le patient :
•    Améliore durablement la fonction cardiaque et donc la qualité et l’espérance de vie du patient
•    Evite un traitement médicamenteux lourd lié à l’insuffisance cardiaque
•    Nécessite une seule et unique injection
•    Représente dans certains cas une alternative efficace de substitution à la transplantation cardiaque
•    Diminue la mortalité
•    Elimine le risque de rejet du greffon car injection de ses propres cellules souches

Les avantages pour les centres hospitaliers :
•    Réduit significativement les coûts de prise en charge des patients
•    La solution Cellprothera est éthique car elle n’utilise pas de cellules souches embryonnaires
•    Réduit les coûts liés au traitement médicamenteux
•    Réduit les coûts inhérents aux :
– traitements existants (chirurgical, transplantation…)
– hospitalisations multiples

Une innovation médicale française appuyée par les plus grands noms de la cardiologie.
Afin d’optimiser la pertinence et l’efficacité des essais cliniques, un conseil d’experts réunissant les plus grands noms de la cardiologie a été mis à contribution pour aboutir à un protocole optimisé. Pas moins de 10 cardiologues de réputation mondiale, comme le professeur Gilles Montalescot de l’hôpital la Pitié-Salpêtrière à Paris, ou encore les professeurs Deepak Bhatt et Scott Solomon de la Harvard Medical School, ont apporté leurs avis, leurs recommandations et leur aval.
Pour toute question sur :
•    La solution Cellprothera
•    Les alternatives à la greffe
•    Régénérer le cœur grâce aux cellules souches
•    L’innovation médicale en France
•    …

Des patients testeurs, cardiologues, et ingénieurs présents partout en France et participant à l’élaboration de cette solution, ainsi que Matthieu de Kalbermatten, président de Cellprothera, sont à votre disposition.


 
A propos de Cellprothera :
Start-up de biotechnologie médicale, Cellprothera, basée à Mulhouse réalise en ce moment des essais cliniques en France, au Royaume Uni sur des patients qui ont déjà fait un infarctus du myocarde lourd. Cellprothera développe un concept thérapeutique unique au monde de réparation tissulaire du myocarde après un infarctus sévère qui repose sur la régénération du muscle cardiaque à partir de cellules souches sanguines autologues. Cette thérapie représente dans certains cas une alternative efficace à la transplantation cardiaque.
Pour plus d’information : www.cellprothera.com/fr/

 

Partager :