Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-02-17 
La qualité des résultats préliminaires de l'Ikoniscope20 obtenus avec l'école de médecine de l'UConn dans la détection de cellules rares ressortent supérieurs aux standards de référence en immuno-oncologie

•    L'Ikoniscope20 assure les fonctions de surveillance immunitaire de manière plus efficace, plus simple et plus compétitive que les cytomètres en flux conventionnels (CMF), l'outil de référence utilisé pour la détection des cellules rares
•    L'Ikoniscope20 détecte les cellules rares avec un ratio supérieur à celui des cytomètres en flux, fournissant également des informations morphologiques détaillées des cellules grâce à ses images de haute qualité
•    La surveillance des réponses immunitaires chez les patients atteints de cancer est un besoin croissant en raison des nouveaux traitements d'immunothérapie récemment approuvés
•    Ces résultats ouvrent la voie à de nouvelles opportunités de commercialisation de l'Ikoniscope20, en tant que meilleure alternative au cytomètre en flux

Ikonisys SA (Code ISIN : FR00140048X2 / Mnémonique : ALIKO), société spécialisée dans la détection précoce et précise des maladies cancéreuses avec une solution unique entièrement automatisée pour les laboratoires d’analyse médicale, annonce les résultats préliminaires de sensibilité de l'Ikoniscope20 pour la détection de cellules rares, obtenus dans le cadre d’une étude menée en collaboration avec le Carole and Ray Neag Comprehensive Cancer Center de la faculté de médecine de l'Université du Connecticut (UConn).

L'Ikoniscope20 peut détecter jusqu'à une cellule positive sur 250 cellules testées provenant de souris immunisées avec de l'ovalbumine (protéine présente dans les œufs de poule). Cette fréquence de détection est comparable ou supérieure à celle obtenue par la cytométrie en flux (l'outil standard utilisé pour ce type de détection).

De plus, l'Ikoniscope20 a même été capable de détecter jusqu’à une cellule positive parmi les 1 000 cellules testées provenant de souris non immunisées (le nombre de cellules T spécifiques attendues est encore plus faible que chez les souris immunisées). En comparaison, la cytométrie en flux conventionnels n’a détecté aucune cellule positive.

Communiqué au format PDF

 

Partager :