Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-02-23 
Création de Laigo Bio pour développer une nouvelle approche biologique en oncologie et neurologie

Argobio s’associe à l’Institut Oncode pour la création de Laigo Bio, une société spécialisée dans le développement de traitements innovants en oncologie et neurologie par la dégradation ciblée de protéines

•    Une collaboration pour la création d’une société spécialisée dans le développement d’une nouvelle approche biologique pour le traitement du cancer et des troubles neurologiques.
•    Argobio et l’Institut Oncode soutiendront le développement de la société jusqu’à un financement de série A.

Argobio, le start-up studio dédié aux Sciences de la Vie, et l’Institut Oncode, institut néerlandais de premier plan dédié à la recherche fondamentale contre le cancer, annoncent aujourd’hui leur collaboration avec le Pr. Madelon Maurice, chercheuse et cheffe de groupe à l’Université du Centre Médical (UMC) d’Utrecht, pour la création et le lancement de Laigo Bio, une nouvelle société spécialisée dans le domaine émergent de la dégradation ciblée de protéines.

Laigo Bio a d’ores et déjà sécurisé un premier financement impliquant Argobio et le Oncode Bridge Fund afin de poursuivre le développement de SureTACsR, son portefeuille propriétaire de programmes d’immunothérapie ciblée. La plateforme technologique SureTACsR constitue une nouvelle approche en dégradation des protéines membranaires, applicable à un vaste éventail d’indications thérapeutiques.

Laigo Bio ciblera en priorité des indications en oncologie et mènera en parallèle des programmes de développement en neuro-inflammation et dans les maladies neurodégénératives. L’approche de Laigo Bio se distingue des autres méthodes utilisant des petites molécules par sa capacité à provoquer la dégradation efficace et durable des récepteurs cibles, entraînant ainsi une efficacité clinique potentiellement supérieure à celle des technologies actuelles de dégradation de protéines.

Issue des recherches menées par les équipes du Pr. Madelon Maurice, qui rejoint la société en qualité d’investigateur principal, Laigo Bio entend démarrer le développement préclinique de ses composés dans les prochains mois, afin de générer de nouveaux candidats biologiques exclusifs à fort potentiel pour une sélection de cibles thérapeutiques.

Téléchargez le communiqué en PDF

 

Partager :