Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-02-24 
MedInTechs dévoile les grands enjeux de la santé qui seront présentés les 8 et 9 mars prochains

•    Se soigner dans le métavers et guérir dans le monde réel.
•    Sommes-nous en bonne santé ? Nos objets connectés ont la réponse,
•    Intelligences artificielles et naturelles, main dans la main, pour nous soigner,
•    La santé des hommes, la santé du monde,
•    Cette explosion technologique, qui entraine un bouleversement de la santé, va t’elle la faire basculer vers plus d’injustice ?
•    La e-santé s’installe dans notre quotidien.

MedInTechs, un salon de l’innovation en santé unique au monde, dévoile aujourd’hui les grands enjeux de la santé qui seront présentés lors de l’évènement qui se tiendra à Paris au Parc Floral, les 8 et 9 mars. MedInTechs réunira l’écosystème de la santé, les experts en nouvelles technologies et le grand public, autour des innovations qui révolutionnent le monde de la santé. M. Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé sera présent sur MedInTechs le mercredi 9 mars.
L’innovation en santé s’articulera autour de conférences (environnement et santé, cancérologie, psychiatrie, cardiologie, les promesses de l’ARN messager, la nutrition, etc…) , de conférences-ateliers interactifs (le monde de l’Intelligence Artificielle, la robotique ou encore les objets connectés), et de stands (dernières innovations en santé numérique) et à travers des parcours thématiques.
« L’évolution du monde de la santé remet le patient au centre des décisions qui le concerne. A l’occasion de MedInTechs, de nombreuses innovations en santé et e-santé seront dévoilées pour faciliter la prise en charge des patients à domicile ou lors de leurs parcours de soins. Les innovations en santé nous élèvent vers une médecine plus personnalisée, préventive, et prédictive» explique le Docteur Julien Schemoul, Co-fondateur de MedInTechs rhumatologue praticien hospitalier.

Le parcours de santé et de soins vers une prise en charge personnalisée, préventive et prédictive
 
Se soigner dans le métavers et guérir dans le monde réel.
 
Déjà aujourd’hui, porter un casque de réalité virtuelle (VR) et se laisser plonger dans des univers 3D, permet de réduire anxiété et douleurs lors d’actes invasifs ou au bloc opératoire, c’est ce que propose Bliss Digital Thérapeutics. De nombreuses autres possibilités existent ou sont à l’étude, telles que Art Design Story qui permet d’effacer la distance qui sépare les patients institutionnalisés de leurs familles grâce à la création d’un univers qui mêle réalité et virtuel. Les applications sont nombreuses : former les soignants par des mises en situations virtuelles, former les patients à leur propre maladie.
 
L’émergence de plusieurs métaverses (Decentraland, the Sandbox, Meta…) ouvre encore de nouveaux horizons. Aurons-nous bientôt des cliniques virtuelles ? Le sujet peut faire sourire, mais quand on voit l’essor de la Réalité Virtuelle aujourd’hui, et de ses réelles implications, de son utilité dans l’éducation thérapeutique du patient… Quelque part dans le métaverse, les patients pourraient se réunir pour discuter de leur pathologie, réduire leurs douleurs, apprendre sur leurs pathologies, et ce potentiellement gratuitement et facilement accessibles depuis chez soi…

Aujourd’hui, les objets connectés, les smartphones, ont une puissance de calcul phénoménale (dix mille fois plus puissant que l’ordinateur Block II qui a permis à l’homme de marcher sur la lune),  et possèdent de nombreux capteurs (Géolocalisation, Galilée, Gyroscope, micros, lumière, empreintes digitales, électrocardiogramme, ...).
 
En utilisant cette puissance, et ces capteurs, nous pouvons d’ores et déjà diagnostiquer précocement de nombreuses maladies cardiovasculaires, pulmonaires, psychiatriques … C’est par exemple ce que propose Apnéal : posez votre smartphone sur votre torse pendant la nuit, et il vous permettra de diagnostiquer un éventuel syndrome d'apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAOS). Autre révolution : Whitings propose d’inviter un laboratoire du sommeil directement chez vous, en plaçant un capteur sous votre lit, qui détectera votre respiration vos mouvements et jusqu’aux battements de votre cœur.
 
Nous accédons petit à petit à une toute nouvelle manière de communiquer avec notre corps, à le comprendre. Il ne s’agit plus de voir son docteur ponctuellement pour lui parler des symptômes ressentis ces 3 derniers mois, mais bien de laisser de minuscules appareils apprendre à nous connaître pour diagnostiquer et même prédire des pathologies le plus tôt possible.

Communiqué en PDF

 

Partager :