Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-03-04 
NEOVACS investit dans NETRI et enrichit son portefeuille de participations dans des biotech françaises prometteuses

 Néovacs (Euronext Growth Paris : ALNEV) annonce un investissement dans la société NETRI, start-up industrielle lyonnaise qui développe des technologies innovantes d’organes sur puce pour l’industrie pharmaceutique, les sociétés de services R&D pour les sciences de la vie et la recherche académique.

NETRI dispose de technologies brevetées d’organes sur puce permettant de créer des modèles humains in vitro standardisés et prédictifs. Cela permet d’anticiper l’efficacité d’un traitement innovant, d’accélérer les phases de recherche précliniques, et de repositionner des composés sur de nouvelles indications, tout en limitant les tests sur les animaux.
L’utilisation de circuits neuronaux humains couplés à de multiples types cellulaires ouvre la voie à une médecine plus personnalisée ainsi qu’à des diagnostics plus rapides et pertinents. Les domaines d’applications actuels concernent les troubles neurologiques, la cosmétique et la nutrition.

4 ème investissement stratégique de Néovacs
Néovacs a décidé d’investir immédiatement 2 M€ dans NETRI, avec une option pour un investissement complémentaire pouvant aller jusqu’à 1 M€ sous réserve d’atteinte d’objectifs et selon les besoins de la société. Cet investissement s’inscrit dans le cadre d’un tour de table de série A d’un montant total de 8 M€, auquel ont participé les actionnaires historiques de NETRI ainsi que de nouveaux investisseurs privés et industriels, dont Néovacs.
Le financement permettra à NETRI d’accélérer le développement de ses unités de production pilotes de dispositifs microfluidiques et de cultures cellulaires humaines, afin de soutenir sa croissance et devenir le leader mondial industriel d’organe-sur-puce et d’étendre ses domaines d’applications.

Communiqué en PDF

 

Partager :