Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-03-15 
L’océanite de Nouvelle-Calédonie : une nouvelle espèce d’oiseau, déjà menacée

•    Une nouvelle espèce d’oiseau marin, endémique de Nouvelle-Calédonie, vient d’être décrite.
•    Observée en mer depuis 2008, elle est aussi représentée par trois spécimens conservés dans des muséums.
•    À peine découvert, l’océanite de Nouvelle-Calédonie serait déjà en danger critique d’extinction.

Un nouvel oiseau marin à peine plus grand qu’une hirondelle, endémique de Nouvelle-Calédonie, est décrit dans le Bulletin of the British Ornithologists’ Club le 11 mars 2022 par une équipe incluant des scientifiques du CNRS et d’INRAE au Centre d’études biologique de Chizé (CNRS/La Rochelle Université). L’évènement est d’autant plus remarquable que l’océanite de Nouvelle-Calédonie, observé à partir de 2008, correspond aussi à trois spécimens « oubliés » dans des muséums. Avec une population estimée à 100 à 1 000 couples, cet oiseau serait déjà menacé.
On dénombre aujourd’hui un peu plus de 10 000 espèces d’oiseaux sur la planète, et on en découvre une à cinq nouvelles par an en moyenne. Parmi les 430 espèces d’oiseaux marins, un tiers sont des pétrels, proches cousins des albatros. Comme ils sont nocturnes, discrets et nichent pour la plupart dans des îles reculées, ils restent mal connus dans l’ensemble.

Un oiseau inconnu de la famille des pétrels tempêtes a été observé au large de Nouméa à partir de 2008 : son ventre rayé le distingue des autres oiseaux de cette famille, à l’abdomen blanc. Des observations régulières d'individus d'apparence identique dans la mer de Corail (à l’est de l’Australie), à partir de 2010, ont attiré l’attention des spécialistes.

D’autres indices sans lien apparent intriguaient aussi depuis longtemps les ornithologues : il s’agit de cinq spécimens de pétrels à ventre rayé, collectés il y a plus d’un siècle lors d’expéditions dans le Pacifique et répartis dans les collections de plusieurs muséums de par le monde, qui avaient tous été identifiés sous des espèces différentes et erronées. Récemment, trois de ces spécimens ont été formellement identifiés à l'océanite tempête de Nouvelle-Zélande, un oiseau que l’on pensait éteint, redécouvert en 2003. C’est d’ailleurs cet oiseau qu’ont d’abord pensé observer les ornithologues au large de Nouméa.

Télécharger le communiqué de presse

 

Partager :