Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-04-01 
La CAMI Sport & Cancer et Pfizer signent un nouveau partenariat

Pfizer apporte son soutien institutionnel à la CAMI Sport & Cancer pour permettre aux patients atteints de cancers hématologiques l’accès à une activité physique thérapeutique et adaptée

La pratique régulière d’une activité physique thérapeutique soutenue et sécurisée apporte de nombreux bénéfices dans la prise en charge de la maladie  : lutte contre les effets indésirables des traitements, tant sur le plan physique que psychologique, amélioration de la qualité de vie des patients et des chances de rémission et réduction du risque de récidive des principaux cancers.
 
Afin de soutenir l’accès à ce soin de support, Pfizer et la CAMI Sport & Cancer ont conclu fin 2021 un partenariat visant à pérenniser l’offre de Thérapie Sportive proposée au sein des services d’onco-hématologie de Gustave Roussy et de l’hôpital Saint-Louis AP-HP à destination des adolescents/jeunes adultes (AJA) et adultes.
 
 La Thérapie Sportive dès le début des traitements des cancers hématologiques : une chance supplémentaire dans la lutte contre la maladie


Les patients suivis dans le cadre d’un cancer hématologique (essentiellement pour une leucémie, un lymphome et un myélome) se retrouvent régulièrement contraints de vivre en milieu stérile, dans des chambres spartiates et isolés de leurs proches. Le cancer, ses traitements, l’alitement, l’isolement en milieu hospitalier sont autant de contraintes fortes générant des conséquences physiques et psychologiques au long-cours : déconditionnement physique, perte de masse musculaire et de souplesse, altération du sommeil et fatigue, arthralgies, anxiété, détérioration de l’image du corps et de l’estime de soi…

Or, depuis de nombreuses années, des études scientifiques ont démontré qu’une pratique physique régulière et soutenue a des effets positifs sur ces effets indésirables . L’activité physique a ainsi été reconnue comme une thérapeutique non médicamenteuse par la Haute Autorité de Santé en 20113. Elle permet en outre de s’inscrire dans une dynamique de projet, de reprendre la main sur sa santé, tout en se réappropriant son corps et en reprenant confiance en ses capacités.

 

Communiqué de presse

 

Partager :