Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-04-07 
Savana lève 23 millions d’euros pour étendre son activité Real World Evidence dans le domaine de la découverte de médicaments

●    Savana développe et applique des technologies d’intelligence artificielle (IA) visant à extraire la valeur des données cliniques (comme les dossiers médicaux et les essais cliniques) afin de rendre la recherche clinique plus rapide et plus puissante.
●    Ce nouveau financement permettra à Savana de renforcer son leadership dans l’amélioration des connaissances médicales, d’évoluer vers les soins de santé prédictifs et d’entrer dans le domaine de la recherche et du développement de médicaments, tout en consolidant sa présence en Amérique et en Europe occidentale.
●    Dans le cadre de ce tour de table, GED Capital, Knuru Capital et Aldea Ventures montent au capital de Savana aux côtés de ses investisseurs historiques, Cathay Innovation et Seaya Ventures, qui continuent de soutenir la société.

Savana, une société médicale mondiale qui développe des technologies innovantes d’intelligence artificielle (IA) visant à libérer toute la valeur clinique intégrée aux données cliniques (comme les dossiers médicaux électroniques et les essais cliniques), a clôturé avec succès un tour de financement de 23 millions d’euros. Conexo Ventures, Knuru Capital et Aldea Ventures ont rejoint le tour de table aux côtés des investisseurs existants, Seaya Ventures et Cathay Innovation, qui réinvestissent également.

Basée à Madrid, Savana est une startup health tech qui utilise l’IA afin d’apporter des connaissances médicales basées sur le Real World Evidence (RWE)[1]  en vue d’enrichir la recherche et de créer des modèles prédictifs qui permettront d’améliorer la vie des patients. La société fournit aux médecins des informations cruciales en donnant accès aux données publiques clés issues des notes cliniques, qui peuvent ensuite être analysées conjointement avec des données sur la biologie des systèmes, permettant ainsi aux hôpitaux d’optimiser la recherche et le développement de nouveaux médicaments.

Communiqué de presse en PDF

 

Partager :