Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-05-13 
Cancers de l'enfant : de nouvelles perspectives prometteuses en immunothérapie

L'immunothérapie est en plein essor depuis ces dernières années, tant les bénéfices sont importants pour les patients et les recherches en cours, prometteuses. Toutefois, cette approche demeure le plus souvent inefficace pour lutter contre les cancers de l'enfant. Des scientifiques de l'Institut Curie, de l'Inserm et du CNRS viennent de mettre en évidence une nouvelle activité d'un facteur de transcription caractéristique du sarcome d'Ewing[1] : celui-ci induit l'expression de gènes hautement spécifiques à la tumeur. Une découverte qui pourrait ouvrir la voie à l'immunothérapie dans les sarcomes, et plus largement dans les tumeurs pédiatriques. Ces résultats ont été publiés le 11 mai 2022 dans la revue Molecular Cell, avec le soutien de la Ligue nationale contre le cancer.

L'immunothérapie est de plus en plus utilisée pour traiter les cancers, tant les bénéfices sont importants pour les patients. Ce traitement se caractérise par une grande efficacité et une espérance de vie prolongée, à travers le maintien de la réponse du système immunitaire au fil du temps. De nombreuses recherches prometteuses sont actuellement menées. Toutefois, l'immunothérapie connaît une limite principale. Elle demeure majoritairement inefficace pour le traitement des cancers pédiatriques. En effet, cette approche thérapeutique est fondée sur un concept clé : les mutations génétiques spécifiques aux tumeurs peuvent être identifiées comme non-soi par le système immu nitaire. Or, dans les cancers de l'enfant, ces mutations sont peu nombreuses. Une étude menée par l'équipe du Dr Olivier Delattre, directeur de recherche Inserm à la tête de l'unité Cancer, Hétérogénéité, Instabilité et Plasticité (CHIP - Institut Curie/Inserm/Université de Paris), vient de mettre en évidence l'expression de gènes hautement spécifiques dans le sarcome d'Ewing1, et plus largement dans certains sarcomes et tumeurs pédiatriques.

Le communiqué de presse sur le site curie.fr

 

Partager :