Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-06-02 
Antibiorésistance : obtention de la 1e Autorisation d'Accès Compassionnel de l'ANSM pour un traitement utilisant des bactériophages


Pherecydes Pharma obtient l’Autorisation d’Accès Compassionnel (AAC) de l’ANSM pour ses phages anti-Staphylococcus aureus

Cette autorisation est la 1ère AAC pour un traitement chez des patients en échec d’une antibiothérapie, particulièrement attendu dans le cadre de la lutte contre l’antibiorésistance.
 

Pherecydes Pharma (FR0011651694 - ALPHE, éligible PEA-PME), société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, annonce aujourd’hui l’obtention d’Autorisation d’Accès Compassionnel (AAC) de l’ANSM pour ses phages anti-Staphylococcus aureus (S. aureus).

Le nouveau statut d’AAC (anciennement dénommé ATU nominative - Autorisations temporaires d’utilisation nominative), introduit en juillet 2021, permet à certaines catégories de malades en France en situation d’impasse thérapeutique de bénéficier de médicaments n'ayant pas encore reçu une autorisation de mise sur le marché (AMM).

A date, Pherecydes Pharma a traité plus de 50 patients dans le cadre compassionnel sous la supervision de l’ANSM, hors régime AAC, dont 28 avec les phages anti-S. aureus. Ces phages, administrés par différentes voies (intra-articulaire, intraveineuse, nébulisation broncho-alvéolaire, ...), ont démontré une excellente tolérance, sans effets secondaires signalés.

Le régime d’AAC permet à Pherecydes Pharma de mettre à disposition ses phages anti-S. aureus à des populations plus larges et générer le premier chiffre d’affaires de l’histoire de la société.

La société a l’intention de demander le statut d’AAC également pour ses phages anti-Pseudomonas aeruginosa, qu’elle espère obtenir avant fin 2022.

Téléchargez le Communiqué en PDF

 

Partager :