Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-06-03 
Aelis Farma annonce l’inclusion du 1er patient d’une étude de phase 2b avec AEF0117 dans le traitement de l’addiction au cannabis

•    AEF0117 est le candidat-médicament le plus avancé de la nouvelle classe pharmacologique, les CB1-SSi, développée par Aelis Farma.
•    AEF0117 vise à traiter les troubles liés à la consommation excessive de cannabis (addiction et psychose), des pathologies en forte progression dans le monde.
•    L’étude de phase 2b évaluera l'efficacité d’AEF0117 dans le traitement des troubles liés à l’usage de cannabis, la définition médicale actuelle de l’addiction au cannabis.
•    L’étude sera coordonnée par l’Université de Columbia et menée dans 9 centres cliniques aux États-Unis. Environ 330 patients seront inclus et les résultats cliniques sont attendus en 2024.

 

Aelis Farma (ISIN : FR0014007ZB4 – Mnémonique : AELIS), société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans le développement de traitements pour les maladies du cerveau, annonce le recrutement du 1er patient de l’étude de phase 2b avec AEF0117 dans le traitement des troubles liés à l’usage du cannabis, la définition médicale actuelle de l’addiction au cannabis.
 
AEF0117 est le premier représentant d’une nouvelle classe de médicaments propriétaires développée par Aelis Farma, les inhibiteurs spécifiques de la signalisation du récepteur CB1 (les « CB1-SSi »). Le CB1 est le principal récepteur du système endocannabinoïde et l'un des récepteurs à neurotransmetteurs les plus exprimés dans le cerveau. Ce récepteur est impliqué dans la régulation de plusieurs fonctions cérébrales, et il est également la cible principale de la substance active du cannabis, le THC. Les CB1-SSi, en reproduisant un mécanisme de défense naturel du cerveau découvert récemment[1], ont le potentiel de traiter diverses pathologies cérébrales sans perturber le fonctionnement normal du cerveau et le comportement.
 
Le Dr. Frances Levin, principal investigateur de l’étude et professeur de psychiatrie à l’Université de Columbia, commente : « Nous sommes ravis de démarrer cet essai de phase 2b avec AEF0117. Les troubles liés à la consommation excessive de cannabis représentent un problème sanitaire et sociétal croissant dans les pays occidentaux. Rien qu'aux États-Unis, près de 50 millions de personnes ont consommé du cannabis en 2020[2], dont 14,2 millions ont été diagnostiquées comme souffrant d’addiction au cannabis. La consommation excessive de cannabis engendre de nombreux troubles comportementaux tels que des psychoses, des dégradations sur le plan cognitif avec jusqu’à 8 points de perte de QI[3] ainsi qu’une détérioration de la santé mentale. AEF0117 développé par Aelis Farma a montré des résultats positifs lors d’une étude de phase 2a et nous sommes impatients de poursuivre son évaluation sur une population plus large dans le cadre de cette nouvelle étude. »

le communiqué en PDF

 

Partager :