Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-06-10 
Quantifier les cellules T pour mieux adapter les prises en charge de certains patients - symposium à l'Institut Pasteur

L'IMPORTANCE DE DIAGNOSTIQUER CORRECTEMENT LES PERSONNES IMMUNODÉPRIMÉES ET LE RÔLE DES CELLULES T DANS CE DIAGNOSTIC
Première édition du Symposium Immunité Cellulaire Anti Infectieuse

Comment notre système immunitaire réagit-il aux vaccins ou aux invasions d'agents pathogènes et quelle est l'importance de la réponse à médiation cellulaire T pour des maladies également extrêmement diverses, comme l’infection au cytomégalovirus (CMV) et la COVID ? Tels sont les thèmes de symposium organisé aujourd'hui à l’Institut Pasteur par Oxford Immunotec, leader dans le développement et la commercialisation de tests de diagnostic basés sur la mesure de la réponse cellulaire et faisant désormais partie du groupe PerkinElmer. Sous l’égide d’un comité scientifique composé des Pr Guislaine Carcelain (AP-HP Robert Débré à Paris), Sophie Candon (CHU de Rouen) et Myriam Labalette (CHRU de Lille), ce symposium a été l'occasion de faire le point sur l'innovation technologique dans le domaine du diagnostic, mais aussi de clarifier le rôle et l’importance de l’approche de l’évaluation de la réponse cellulaire T.

Le système immunitaire humain présente un niveau de complexité important puisqu'il dispose de plusieurs populations cellulaires (lymphocytes T et B, macrophages, cellules présentatrices, cellules NK, etc.) et de molécules (anticorps, cytokines et complément) qui peuvent répondre de manière coordonnée à l'entrée d'un agent étranger. Les mécanismes complexes sont très efficaces lorsqu'ils fonctionnent bien, mais peuvent créer des problèmes, même graves, si une ou plusieurs étapes sont modifiées.

Communiqué de presse

 

Partager :