Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-06-15 
MEDESIS PHARMA : traitement de la maladie d'ALZHEIMER avec le nanolithium

MEDESIS PHARMA, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire Aonys® d’administration de principes actifs dans des nano micelles par voie buccale annonce les premières inclusions de malades dans l’essai clinique de Phase II de son programme NanoLithium pour le traitement de la maladie d’Alzheimer.

En parallèle, Medesis Pharma mène des développements pour le traitement des formes graves du COVID-19, en Phase II clinique au Brésil, des développements précliniques pour l’administration des petits ARN interférents pour le traitement génétique de la Maladie de Huntington et de certains cancers résistants aux traitements et poursuit le développement de 3 candidats médicaments pour des populations contaminées ou irradiées après un accident nucléaire civil ou militaire.

Programme NanoLithium : la valeur ajoutée de la technologie propriétaire Aonys


Le candidat médicament développé par Medesis Pharma est le NanoLithium : une formulation du lithium dans sa technologie de microémulsion innovante, Aonys, permettant d’obtenir une activité thérapeutique avec des doses très basses de lithium. Le lithium est commercialisé depuis 1971 pour traiter les Troubles Bipolaires. De nombreux travaux de recherche ont mis en évidence le potentiel neuroprotecteur (protection des cellules cérébrales) du Lithium, donnant lieu à plus d’une centaine de publications scientifiques. Les études menées dans la maladie d'Alzheimer ont mis en évidence l'effet du lithium sur les mécanismes pathologiques en cause dans la maladie (protéine beta amyloïde, protéine Tau, neurofibrilles, neuroinflammation, Bace 1, GSK3b, autophagie… et stimule la neurogenèse). Cependant, les études cliniques dans la maladie d'Alzheimer ont été courtes et peu concluantes, les doses thérapeutiques étant très proches des doses toxiques compliquant son usage répété chez des malades affaiblis et âgés.
Grâce à l'association d'Aonys au Lithium, la biodisponibilité du lithium est optimisée ; ainsi avec Nanolithium, une très faible quantité de lithium (plus de 30 fois moins que la dose efficace utilisée en pratique courante) est capable de produire l'effet thérapeutique.
L’efficacité du NanoLithium a été démontrée dans plusieurs études précliniques[1] sur un modèle animal de la maladie d’Alzheimer, réalisées dans le Laboratoire de Neuropharmacologie à l’Université McGill à Montréal, qui ont fait l’objet de plusieurs publications scientifiques.

Communiqué de presse

 

Partager :