Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-08-24 
Une jeune ingénieure parmi les finalistes du Prix européen de l’énergie durable grâce à un programme de rénovations énergétiques en France

Marie Jeanmougin, une Française de 30 ans, met actuellement en place un modèle de rénovation éco-énergétique de grande envergure des bâtiments au niveau local. Ce programme doit permettre de relever un des défis les plus urgents en termes d’atténuation du changement climatique, le bâti étant responsable d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre dans l’UE.
[More about the EUSEW Awards]
 
L’année prochaine, jusqu’à 144 bâtiments publics de petites communes de la région Auvergne-Rhône-Alpes feront l’objet d’une rénovation énergétique poussée. Ce programme permettra d’économiser plus de 7,8 GWh par an – ce qui équivaut à retirer pendant un an 1 191 véhicules de la circulation – pour un investissement à hauteur de 23,7 millions d’euros. Grâce aux services organisés dans le cadre du projet BAPAURA financé par l’UE dans la région, les communes concernées auront accès aux outils et aux connaissances nécessaires pour maximiser le potentiel d’efficacité énergétique des rénovations. L’implication et la mobilisation de Marie Jeanmougin, responsable de ce projet, ont été reconnues comme un facteur clé de réussite et de réplicabilité de ce modèle, en France et en Europe.   
 
« J’aime beaucoup travailler dans le secteur public et aider les communes à un moment où la transition énergétique est plus nécessaire que jamais, à la fois pour préserver l’environnement et notre société, » explique Marie. « Aider les municipalités à réaliser des économies d’énergie en rénovant des bâtiments publics contribue non seulement à réduire les émissions de gaz à effet de serre mais aussi à construire un avenir durable. La rénovation énergétique permet de mieux adapter les bâtiments aux vagues de chaleur et à l’évolution future du climat, mais aussi d’améliorer la qualité de l’air dans les bâtiments publics, comme les établissements scolaires par exemple. »

 

 

Partager :