Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-09-09 
Cancer du pancréas - Une étude innovante à l'Institut Paoli-Calmettes

Cancer du pancréas : La pancréatectomie totale avec autotransplantation d’îlots pancréatiques permet de diminuer les risques de mortalité d’une chirurgie du pancréas
Une étude innovante à l’Institut Paoli-Calmettes

 

L’équipe de chirurgiens digestifs de l’Institut Paoli-Calmettes participe à une étude multicentrique innovante dont l’IPC est l’un des investigateurs. Cette étude propose une nouvelle stratégie dans la prise en charge des patients présentant une chirurgie du pancréas à haut risque, pour s’affranchir des complications sans avoir de diabète et permettre ainsi l’accès rapide à la chimiothérapie, avec une bonne qualité de vie.
 
Le traitement curatif des adénocarcinomes de la jonction bilio-pancréatique nécessite une duodénopancréatectomie céphalique (DPC, qui enlève une partie du pancréas et du duodénum) suivie d’une chimiothérapie. Cependant la DPC est une chirurgie majeure, qui est souvent associée à des complications qui peuvent perturber, retarder ou interdire la suite du traitement (chimiothérapie), voire donner lieu à des conséquences plus graves.

L’alternative à la DPC est la suppression totale du pancréas, éliminant ainsi le risque de fistule pancréatique avec l’espoir d’accéder à la chimiothérapie adjuvante sans encombre. Mais cela se fait au prix d’un diabète obligatoire pouvant engendrer de sérieuses complications sur le long terme.

La pancréatectomie totale avec auto-transplantation d’îlots pancréatiques permet d’éviter les complications pancréatiques sans le risque d’un diabète. Cette procédure consiste à transplanter les cellules pancréatiques en charge de la régulation du sucre (îlots de Langerhans) récupérés lors de la chirurgie. Cela se fait par perfusion sur un cathéter spécial, à 48 heures de l’intervention, sans nouvelle anesthésie générale. Ces îlots vont venir se greffer dans le foie, qui va jouer un rôle de chimère et ainsi réguler le taux de sucre dans le sang, comme le pancréas auparavant. L’objectif étant de ne pas devenir diabétique insulino-dépendant.

L’Institut Paoli-Calmettes est l’un des 7 centres en France à proposer cette prise en charge innovante qui permet d’accéder à la greffe d’îlots pancréatiques, dans l’espoir d’obtenir un triple bénéfice : moins de risques, absence de diabète et un accès à la chimiothérapie plus rapide.


Une hyperspécialisation de l’équipe de chirurgie digestive
Pour chaque type de cancer digestif, un large panel de techniques est disponible à l'IPC en raison de l'hyperspécialisation de l'équipe de chirurgie digestive. Les avancées technologiques permettent un nombre toujours croissant d’innovations en chirurgie. Un chirurgien doit donc se spécialiser sur un ou deux organes s’il veut pouvoir « suivre » ces innovations.
« Depuis plus de 10 ans maintenant, les chirurgiens digestifs se sont hyperspécialisés afin de pouvoir connaître, mais surtout utiliser, toutes ces innovations qui vont dans le sens de la qualité de soins », déclare le Pr Olivier TURRINI, Chef du service de chirurgie digestive.
 
A propos de l’IPC
Certifié par la Haute Autorité de Santé (HAS) en 2021 avec mention Haute Qualité de soins, le plus haut niveau de certification, et accrédité Comprehensive Cancer Center par l’OECI l’Organisation of European Cancer Institutes) en juin 2019, l’Institut Paoli-Calmettes est membre du réseau Unicancer. L’IPC rassemble 1 900 personnels médicaux et non médicaux, engagés dans la prise en charge globale de l’ensemble des pathologies cancéreuses : recherche, soins médicaux et de support, enseignement et formation. L’IPC a réalisé plus de 100 000 consultations et accueilli près de 12 000 nouveaux patients en 2021. La prise en charge à l’IPC s’effectue exclusivement sur la base des tarifs de la sécurité sociale, et les dépassements d’honoraires ne sont pas pratiqués dans l’établissement. L’IPC a établi des coopérations avec une vingtaine d’établissements de santé de la région.
Pour plus d’informations : www.institutpaolicalmettes.fr

 

 

Partager :