Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-09-13 
Nanobiotix et LianBio annoncent le recrutement du 1er patient en Asie pour l'essai de phase 3 Nanoray-312, évaluant NBTXR3 dans les cancers de la tête et du cou

• La mise en place de l’essai pivot de Phase 3 de Nanobiotix dans le traitement des cancers de la tête et du cou se déroule comme prévu : LianBio, partenaire de Nanobiotix, a recruté le premier patient en Asie.
• Cette collaboration renforce la dynamique de cet essai pivot sous l’impulsion de LianBio en Asie. Nanobiotix, de son côté, reste concentré sur le recrutement au niveau mondial.

NANOBIOTIX (Euronext : NANO–– Nasdaq : NBTX), société de biotechnologie en phase de développement clinique avancé, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer et LianBio (Nasdaq : LIAN), société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients en Chine et sur les principaux marchés asiatiques, ont annoncé aujourd’hui la randomisation du premier patient en Asie pour l’étude internationale de Phase 3, NANORAY-312, évaluant l’efficacité de NBTXR3 pour le traitement des patients âgés atteints d’un carcinome épidermoïde localement avancé de la tête et du cou (« LA-HNSCC ») non éligibles à la chimiothérapie à base de platine.

« Nous pensons que NBTXR3 a exprimé un potentiel pour améliorer les résultats du traitement dans de multiples tumeurs solides, y compris dans le carcinome épidermoïde localement avancé de la tête et du cou sur la base de l’étude 102, essai clinique de Phase 1 de Nanobiotix », a déclaré Yizhe Wang, Ph.D. et PDG de LianBio. « Nous nous réjouissons à l’idée de travailler avec les cliniciens des sites localisés notamment en Chine et en Corée du Sud pour évaluer NBTXR3 dans cette population de patients délicate à traiter. Avec l’augmentation du recours à la radiothérapie en Asie, nous pensons que NBTXR3 pourrait s'ancrer dans le paysage thérapeutique des patients atteints de cancer dans cette région. »

Communiqué de presse en PDF

 

Partager :