Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-09-16 
L'inclusion du 1er patient dans l'essai clinique évaluant une molécule prometteuse née à l'Institut Curie

L'Institut Curie et la biotech Onxeo annoncent l'inclusion du 1er patient dans l'essai clinique évaluant une molécule prometteuse capable de déjouer la résistance aux traitements dans les gliomes de haut grade (HGG) qui sont de très mauvais pronostic et constituent environ 20% des tumeurs du système nerveux central de l'enfant. La validation clinique de cette thérapie innovante, née dans les laboratoires de l'Institut Curie, représente un espoir de taille pour lutter contre ces cancers pédiatriques à haut risque.
 
AsiDNA, une « success story » née à l'Institut Curie en 2002…
 
C'est en 2002 que la « success story Curie » menant à AsiDNA démarre. L'équipe de Marie Dutreix, directrice de recherche CNRS à l'Institut Curie, parvient à mettre au point une nouvelle classe de médicaments : des molécules « leurres », les Dbait (bait signifiant appât en anglais), qui augmentent l'efficacité de la radiothérapie. « En cherchant à comprendre la résistance au rayonnement observée chez près de 20 % des patients, nous avons mis au point des petites molécules qui ressemblent à de l'ADN endommagé et perturbent les mécanismes cellulaires permettant de résister à la radiothérapie. Les Dbait étaient nées, » explique la chercheuse. Ces Dbait font croire à la cellule que le nombre de dommages auxquels elle doit faire face, suite au traitement par radiothérapie ou chimiothérapie, est beaucoup plus élevé que la réalité. La cellule tumorale "submergée" par la quantité de dommages à réparer s'autodétruit alors.
 
« Il a ensuite fallu améliorer les outils, multiplier les angles d'observation, mieux comprendre le fonctionnement des Dbait, valider leur efficacité sur des modèles. Avant de parvenir à un éventuel médicament, il aura fallu près de 10 ans ! Sans compter le dépôt d'une multitude de brevets et la création de la société DNA Therapeutics en 2006, qui a permis de rechercher des investisseurs et de se lancer dans des essais cliniques, » ajoute Marie Dutreix.
 
… 20 ans plus tard : le 1er jeune patient inclus dans l'essai clinique…

Lire la suite de l'actualité sur curie.fr : https://curie.fr/actualite/cancers-pediatriques/linclusion-du-1er-patient-dans-lessai-clinique-evaluant-une-molecule
 

 

 

Partager :