Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-10-03 
Harmoniser les données pour mieux connaître l'exposition réelle des européens aux substances chimiques

Le projet européen HBM4EU est la première initiative européenne de grande envergure visant à harmoniser les mesures d’exposition des citoyens aux substances chimiques et à évaluer les conséquences de cette exposition sur leur santé. Ayant débuté le 1er janvier 2017, il s'est achevé avec une réunion de clôture fin juin 2022. Retour sur les contributions de l’Anses, qui ont notamment permis de prioriser les substances à étudier et définir des valeurs repères associées aux risques sanitaires pour plusieurs substances.

Le projet « European Human Biomonitoring Initiative (HBM4EU) », ou « Initiative européenne de biosurveillance humaine » en français, a réuni plus de 100 institutions de 28 pays européens. L’Anses a participé à plusieurs volets de ce projet qui était cordonné par l’Agence allemande de l’environnement UBA et cofinancé par le programme européen « Horizon 2020 », et par les partenaires du projet. HBM4EU s’est intéressé aux études de biomonitoring (ou biosurveillance) humaine, c’est-à-dire aux concentrations en substances chimiques internes, retrouvées dans le sang, les urines ou les cheveux.
« Les concentrations internes permettent de mieux connaître l’exposition réelle aux substances, car elles prennent en compte toutes les sources d’exposition, par l’air, l’alimentation, l’eau, le contact cutané, etc. » explique Farida Lamkarkach, cheffe de projet à l’unité Évaluation des valeurs de référence et des risques liés aux substances chimiques de la direction de l’évaluation des risques à l’Anses.

 

https://www.anses.fr/fr/Exposition-europeens-substances-chimiques

 

Partager :