Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-10-18 
L'Institut Imagine et SimforHealth annoncent un partenariat dans les maladies génétiques rares pour accompagner la formation des professionnels de santé grâce à la simulation numérique

A l’occasion des Journées Nationales de Médecine Générale ces 13 et 14 octobre au Palais des Congrès de Paris, l’Institut Imagine (AP-HP, Inserm, Université Paris Cité), premier pôle mondial de recherche, de soins et d’enseignement sur les maladies génétiques et SimforHealth, éditeur spécialisé dans la simulation numérique pour la formation des professionnels de santé, ont annoncé une collaboration pour concevoir des simulateurs numériques de formation à destination des médecins généralistes et spécialistes, hospitaliers et libéraux, ainsi que tous les acteurs de soins impliqués dans le parcours des patients atteints de maladies rares.

Un partage d’expertise médicale, pédagogique et technologique
À la suite du lancement officiel le 21 septembre dernier de la plateforme de simulation numérique “RareSim” ( www.raresim.com ) dont l'objectif est de permettre le déploiement de contenus pédagogiques et scientifiques à visée d'information ou d'éducation dans le but de sensibiliser le réseau médical non spécialisé au sujet des maladies rares, le partenariat stratégique entre l’Institut Imagine et SimforHealth a pour vocation de permettre aux spécialistes de l'Institut Imagine de partager leur expertise avec le plus grand nombre.

Avec plus de 8 000 maladies et 3 millions de patients atteints en France, sensibiliser les professionnels de santé aux maladies génétiques rares est un enjeu majeur de santé publique. C’est pour cela qu’il est important que les acteurs impliqués dans cet écosystème s’unissent et mettent en place des solutions innovantes.

Le lancement de “RareSim” a pour ambition de faciliter l’accès à l’information pour les professionnels de santé, avec la volonté d’une part de contribuer à la réduction de l’errance diagnostique et d’améliorer ainsi l’accès aux soins, et plus généralement d’aborder les questions souvent complexes de prise en charge de ces patients.

Communiqué de presse en PDF

 

Partager :