Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-10-19 
AniCura renouvelle ses engagements en faveur de la réduction des antibiotiques

AniCura, leader européen de la santé animale, est parvenu à réduire de 50% son taux de prescription d'antibiotiques entre 2016 et 2021, se rapprochant ainsi de son objectif fixé à 5% d’usage d’ici à 2030 en médecine canine. Cet engagement pris dès sa création s’inscrit dans le mouvement « One Health, One Welfare, One Earth » dont le groupe partage les valeurs.
 
Fondé en 2011, afin d’améliorer et moderniser l’offre de soin vétérinaire en Europe, AniCura s’est progressivement imposé comme un acteur majeur de la réflexion sur la médecine animale. Parmi les problématiques soulevées par le groupe, se trouve celle de la (sur)utilisation d’antibiotiques dans les parcours de soins. Loin de rejeter ces médicaments, AniCura appelle à une utilisation “modérée” de ces produits pour des raisons aussi bien médicales qu’ environnementales. En effet, la prise d'antibiotiques serait à long terme néfaste pour l’animal qui développerait ce que les scientifiques nomment l'antibiorésistance, à savoir l’augmentation de la capacité des bactéries à résister aux antibiotiques. Il s’agit d’un problème d’autant plus global, que ces bactéries plus résistantes “peuvent se transmettre de l’animal vers l’Homme ou inversement”, comme le souligne le Directeur Scientifique Antibiorésistance de l'Agence Nationale de sécurité sanitaire (ANSE), Jean-Yves Madec. Autrement dit, une utilisation exagérée d'antibiotiques tend à réduire leur efficacité, compliquant ainsi la prise en charge des patients.

Mettant le bien-être animal (et humain) au cœur de ses préoccupations, AniCura s’est engagé à réduire à 5% son taux d’usage d'antibiotiques à l’horizon 2030, ce qui signifie que, en moyenne, seuls 5% des patients reçus dans un établissement AniCura se verront prescrire des antibiotiques. Pour cela, le groupe réalise d’importantes actions de prévention au sein de son réseau de cliniques. Il publie notamment un rapport annuel sur la qualité de son offre de soin, lequel dédie une partie aux efforts, actions et innovations des diverses cliniques en faveur d’une médecine durable, responsable et de qualité. Des recommandations sont également transmises aux cliniques afin de les accompagner dans leur pratique vétérinaire. Enfin, des tableaux de bord digitaux répertoriant l’utilisation d'antibiotiques par clinique vont progressivement être installés au sein des différentes structures du réseau. Selon Jacques Bonin, directeur médical d’AniCura, “Ces communications internes permettent de diffuser et d’échanger sur nos bonnes pratiques en vue d’une amélioration continue de la prise en charge vétérinaire. Elles sont représentatives des valeurs de partage de compétences portées par AniCura. C’est l’un des points fondateurs de notre groupe de cliniques vétérinaires.”

En 2021 et pour la sixième année consécutive, AniCura a mesuré au sein de son réseau le taux d’utilisation d’antibiotiques. Celui-ci est en baisse constante depuis la création du groupe en 2011, passant de 7,7% en 2020 à 7% en 2021. AniCura se réjouit de ces résultats qui confirment la mobilisation de l’ensemble de ses établissements vétérinaires pour atteindre l’objectif des 5% d’ici à 2030.
 

 

A propos d’AniCura :

AniCura est un réseau européen de cliniques vétérinaires spécialisées dans les soins pour animaux de compagnie. Créé en 2011, le réseau AniCura a été le premier à fédérer différents hôpitaux pour animaux de compagnie dans le Nord de l’Europe dans le but de promouvoir les partages de ressources et les échanges de bonnes pratiques. Aujourd'hui présent dans 14 pays, le groupe fait figure d’exemple en matière de qualité des soins et est devenu un partenaire reconnu par les propriétaires d’animaux et les vétérinaires traitants dans 450 villes d’Europe. Chaque année, les 11 000 collaborateurs passionnés d’AniCura, dont 4 000 vétérinaires, soignent près de 3,6 millions d’animaux de compagnie.

Le réseau AniCura s’est implanté en France en 2018. Grâce à son réseau de nombreux spécialistes, les établissements AniCura prennent en charge, de la même manière qu’en médecine humaine, des pathologies complexes dans le cadre de parcours de soins de référé. Disposant de plateaux techniques exceptionnels et d’équipements de pointe, AniCura est le partenaire de choix des vétérinaires traitants pour les diagnostics et soins de médecine interne, de chirurgie, d’orthopédie, de soins intensifs ou encore de neurologie. L'ensemble des services proposés s’inscrit parfaitement dans le cadre de parcours de soins techniques, en interaction constante avec les propriétaires d’animaux et les vétérinaires référents.

Aujourd’hui, AniCura France se compose de 18 cliniques et centres hospitaliers vétérinaires sur 27 sites, rassemblant 730 collaborateurs, dont 285 vétérinaires réalisant 70% de leurs actes dans le cadre de soins référés. Les établissements sont pour cela dotés de 11 scanners et de 5 IRM. Dix structures proposent des services d’urgences 24/7 garantissant régionalement la continuité des soins. Chaque clinique qui rejoint le réseau porte un projet ambitieux visant à développer la qualité de l’offre médicale via des investissements en équipements (ex. : nouveaux IRM, scanners, etc.) ou via des extensions majeures.

Depuis 2018, AniCura fait partie du groupe Mars Veterinary Health, une entreprise familiale spécialisée dans la santé animale.
Pour plus d'informations sur la manière dont AniCura travaille pour construire le futur des soins vétérinaires, rendez-vous sur notre site : www.anicura.fr
 
AniCura en France en quelques chiffres :
• 15 cliniques et 3 centres hospitaliers vétérinaires
• 3 centres de référés exclusifs
• 11 services d’urgences, ouverts 24h/24, 7j/7

 

Partager :