Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-10-19 
Les 6 nouveaux lauréats Shaker bio-innovent en santé et pour l'environnement

Genopole, biocluster leader en France de l’innovation biotech en santé et pour le développement durable, annonce la 11e promotion de son dispositif Shaker.
Six nouvelles équipes intègrent l’environnement technologique et humain de Genopole pour valider scientifiquement leur projet et fonder leur startup.

Mardi 11 octobre à Genopole, les 6 équipes lauréates, accueillies par le directeur général délégué, David Bodet, ont présenté leur projet au public génopolitain lors de leur première journée d’intégration au sein du biocluster
 
Juline Beudez, responsable du programme Shaker : " Les projets primés innovent dans les secteurs de la santé et de la bioéconomie, deux grands axes stratégiques de Genopole. Les profils des porteurs de projets sont très différents. Certains sont étudiants, d’autres fraîchement diplômés ou professionnellement expérimentés mais tous ont l’énergie et l’envie de concrétiser leur projet et de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. C’est la richesse et la particularité de Shaker, réunir et mixer des idées et des personnalités de tous horizons, pour booster l’innovation et la création de startups ".
 
Les chiffres Shaker
•    57 projets ont été sélectionnés depuis le début du dispositif
•    30 lauréats ont créé leur société en fin de programme Shaker
•    17 de ces sociétés ont été sélectionnées dans les programmes Gene.iO/Booster pour poursuivre et accélérer leur développement à Genopole.
 
Le prochain appel à candidatures Shaker sera lancé début décembre.

 
Les lauréats de la 11e promo Shaker
 
En santé
- Cécile Nait Meddour, 27 ans, doctorante (Institut Mondor de recherche biomédicale).
Projet Skinorga : développe de nouveaux modèles d’organoïdes de peaux (micro-tissus multicellulaires en trois dimensions) et des modèles dérivés, destinés au criblage de molécules actives dans les secteurs pharmaceutique et cosmétique, ainsi qu’à l’étude des maladies de peaux. 
- Félix Kindler, 43 ans, médecin-chef anesthésiste ; Kaïs Ben Hassen, 41 ans, anesthésiste-réanimateur; Martin Anschütz, 28 ans étudiant ; Friederike Habich 44 ans.
Projet Revamode : conçoit un dispositif médical de surveillance des variabilités respiratoires pour détecter de façon précoce les complications post-opératoires et permettre au clinicien d'adapter rapidement le traitement. 
- Laina Freyer, 42 ans, chercheuse post-doctorante (Institut Pasteur) ; Thomas Aubin, 34 ans chef de projet informatique RH.
Projet Félome : propose, dans le cadre de la médecine vétérinaire, un service de séquençage et d’analyse du génome aux propriétaires de chats afin de faire progresser la découverte de marqueurs génétiques de maladies.
 
En bioéconomie
- Lucas Fructus, 24 ans, étudiant en biotechnologie à AgroParisTech ; Louis-Victor Fourquemin, 24 ans, diplômé des Arts & Métiers en logistique industrielle.
Projet Marco : fournit des biomolécules issues de la valorisation du marc de café pour l’industrie des cosmétiques et de l’agro-alimentaire. Marco vise également le secteur de la méthanisation, le marc de café présentant d’importantes capacités de production de méthane.
- Charbel Sayah, étudiant en Master 2 Entrepreneuriat et management des projets innovants (EMPI) à l'Université Paris-Saclay.
Projet Mushtic : développe un nouveau type de matériau à base de déchets agricoles et de mycélium pour les marchés de l'emballage, de la construction ou du bio-textile.
- Sakina Elkassouani, 33 ans, expérience professionnelle dans le secteur de la distribution.
Projet ALT Food : utilise un procédé de fermentation pour produire un aliment protéiné à base de mycelium, nutritif et respectueux de l’environnement.
 

A propos de Genopole : Biocluster dédié à la recherche en génétique et aux biotechnologies appliquées à la santé et à l’environnement, Genopole rassemble 77 entreprises de biotechnologies, 19 laboratoires de recherche, 25 plates-formes technologiques, ainsi que des formations universitaires (université d’Evry, Paris Saclay).  Son objectif : créer et soutenir des entreprises de biotechnologie et le transfert de technologies vers le secteur industriel, favoriser le développement de la recherche dans les sciences de la vie, développer des enseignements de haut niveau dans ces domaines. Dirigé par Gilles Trystram, Genopole est principalement soutenu par l’Etat, la Région Ile-de-France, le Département de l’Essonne, l’agglomération Grand Paris Sud, la Ville d’Evry-Courcouronnes et l’AFM-Téléthon https://www.genopole.fr/

 

Partager :