Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-11-04 
Etude sur la consommation d'amandes et le microbiote intestinal

Une nouvelle étude révèle que la consommation d’amandes pourrait avoir un effet positif sur certaines fonctions du microbiote intestinal

La consommation d'amandes augmente les concentrations de butyrate chez les adultes en bonne santé

Les progrès scientifiques dans le domaine de la compréhension du microbiome intestinal humain fascinent les experts de la nutrition et de la gastro-entérologie. Les chercheurs savent que l’alimentation a un effet sur le microbiome intestinal, et que ce microbiome intestinal joue un rôle dans la santé générale ou la prévention de maladies. Cependant, les mécanismes à l'origine de ces effets sont encore peu connus et font toujours l'objet de recherches. Une nouvelle étude portant sur les amandes pourrait permettre d’ajouter une autre pièce au puzzle. Cette étude clinique s’est penchée sur la dégradation des amandes par les microbes intestinaux sous forme de butyrate, un produit spécifique du microbiote qui aurait plusieurs vertus. Une nouvelle étude1 révèle que la consommation d’amandes augmente de façon significative le niveau de butyrate dans le colon. Acide gras à chaîne courte bénéfique, le butyrate est produit par des microbes de l’intestin lorsqu’ils digèrent des fibres. C’est la première source d’énergie des colonocytes, les cellules qui tapissent le côlon.

Le butyrate pourrait jouer un rôle dans de multiples processus liés à la santé humaine, notamment l’amélioration de la qualité du sommeil et la lutte contre l’inflammation, et a été associé à un moindre risque de cancer du côlon2,3 . La consommation d’amandes augmente également la production de selles. La régularité des selles est un signe de bon fonctionnement du système gastro-intestinal.

Communiqué de presse en PDF

 

Partager :