Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-11-07 
Transgene annonce le résultat positif de l’analyse intermédiaire de l’essai de Phase II évaluant TG4001 + Avelumab vs Avelumab seul dans les cancers anogénitaux HPV-positifs

Sur la base d’une analyse intermédiaire prometteuse de la survie sans progression (progression-free survival, PFS), l’essai se poursuit avec un nombre optimisé de patients

Le management présentera ces résultats intermédiaires par webcast aujourd’hui, le 2 novembre 2022, à 18 h CET.

Transgene (Euronext Paris : TNG), société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, annonce aujourd’hui que suite à une analyse intermédiaire de son essai de Phase II randomisé et contrôlé comparant TG4001 en combinaison avec avelumab à avelumab en monothérapie dans le traitement des cancers anogénitaux HPV16-positifs (NCT : 03260023), le comité indépendant de revue des données (IDMC - independent data monitoring committee) a recommandé la poursuite de l’étude.
Sur la base de signaux positifs observés lors de l’analyse intermédiaire, 66 patients supplémentaires seront randomisés dans l’essai, pour atteindre un total de 120 patients évaluables dans l’essai, contre 150 patients communiqués initialement. Transgene prévoit de randomiser le dernier patient de l’essai au premier semestre 2024.  

Hedi Ben Brahim, Directeur Général, et le Dr Maud Brandely, Directrice Affaires Médicales (CMO), MD, PhD, organiseront une conférence téléphonique à l’intention des analystes et des investisseurs pour présenter l’analyse intermédiaire à 18 h CET aujourd’hui (voir détails ci-dessous).

L’étude de Phase II évalue TG4001, un vaccin thérapeutique anticancéreux expérimental, en combinaison avec avelumab, par rapport à avelumab en monothérapie, chez des patients atteints de tumeurs anogénitales HPV16-positives sans métastases hépatiques, grâce à une collaboration avec l’alliance formée par Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, et Pfizer, qui fournissent avelumab.

Communiqué de presse en PDF

 

Partager :