Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-11-10 
Une enquête de l’AIEA révèle des disparités dans le retour au rythme pré-pandémique de diagnostic des maladies cardiaques

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les maladies cardiovasculaires – troubles touchant le cœur et les vaisseaux sanguins – sont la principale cause de décès dans le monde, emportant chaque année environ 18 millions de personnes. Plus des trois quarts de ces décès surviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

« La pandémie a perturbé les services de santé dans toutes les régions, ainsi que les services de prise en charge des maladies chroniques, comme les maladies cardiaques », explique Diana Paez, chef de la Section de la médecine nucléaire et de l’imagerie diagnostique de l’AIEA. « Cependant, le rétablissement des services de diagnostic des maladies cardiaques ne s’est pas fait à la même vitesse dans tous les pays : ceux à revenu plus élevé ont repris plus rapidement que les pays à faible revenu. »

Lire le communiqué

 

Partager :