Retrouvez dans nos archives l'historique des actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences
Gagnez du temps en utilisant le moteur de recherche ci-dessous


2022-11-25 
Collaboration avec l'Université de Birmingham : lancement du premier essai clinique dans l'infarctus du myocarde

Grâce à un partenariat entre l'Université de Birmingham et Acticor Biotech, des patients victimes d'une crise cardiaque seront traités pour la première fois avec glenzocimab, une nouvelle classe de médicaments prometteurs

Télécharger le communiqué en PDF

Ce nouveau médicament susceptible d'améliorer les conditions de vie à long terme des patients victimes d'un infarctus du myocarde va être testé au Royaume-Uni.
 
À la suite de la signature d'un partenariat entre l'Université de Birmingham et Acticor Biotech, un nouvel essai clinique appelé LIBERATE se déroulera dans deux hôpitaux de soins aigus au Royaume-Uni : le Queen Elizabeth Hospital, à Birmingham et le Northern General Hospital, à Sheffield.
 
L'étude de phase 2b LIBERATE, randomisée et en double aveugle, inclura plus de 200 patients pour tester la tolérance et l'efficacité du glenzocimab à 1 000 mg, par rapport à un placebo, pour réduire les lésions cardiaques après un infarctus du myocarde (IM), communément appelé crise cardiaque.
 
L'essai sera mené à l'Université de Birmingham avec des cliniciens experts de l'Institute of Cardiovascular Sciences et University Hospitals Birmingham NHS Foundation Trust. Grâce à l'expérience de l’unité CTU (Clinical Trial Units) dans la gestion d'essais cliniques multicentriques et à leur expertise en matière de maladies cardiaques, l'équipe vérifiera si le glenzocimab permet de réduire la quantité de tissu cardiaque lésé chez les patients ayant subi un infarctus du myocarde avec élévation du segment ST (STEMI), le type d’infarctus le plus grave.

Le Professeur Jon Townend, Cardiologue consultant dans les hôpitaux universitaires de Birmingham, professeur honorifique de cardiologie à l'Institut des Sciences Cardiovasculaires de l'Université de Birmingham, et Investigateur Principal de l'essai déclare : « Nous attendons avec impatience de démarrer cet essai avec ce nouveau médicament dans cette pathologie encore trop fréquente. Bien que l’angioplastie des coronaires soit devenue la routine, il persiste encore des séquelles. Glenzocimab réduit la thrombose et les résultats de laboratoire sont impressionnants. Il existe d’importantes raisons de penser que glenzocimab puisse améliorer ces résultats et cet essai est le meilleur moyen de le démontrer. »
 
Le Dr Mark Thomas, Professeur associé de cardiologie à l'Université de Birmingham et Cardiologue consultant honorifique, qui a conçu l'essai et dirigé son développement, précise : « Cet essai nous aidera à déterminer si le glenzocimab est un médicament sûr et efficace pour prévenir le risque de thrombose secondaire qui peut entraîner des lésions cardiaques graves après une crise cardiaque. Nous sommes ravis de travailler avec Acticor pour voir si cette nouvelle classe de médicaments a le potentiel d'améliorer les séquelles de nos patients, victimes de crises cardiaques. Si les soins immédiats prodigués en cas de crise cardiaque sont efficaces pour améliorer la survie des patients, nous pourrions faire davantage pour prévenir les séquelles à long terme. »
 
Le glenzocimab, un fragment d'anticorps monoclonal (Fab) humanisé dirigé contre la glycoprotéine plaquettaire VI (GPVI), a été mis au point par Acticor Biotech pour le traitement des urgences cardiovasculaires, notamment les accidents vasculaires cérébraux (AVC). Ce nouveau médicament est actuellement testé dans le traitement de l’AVC et a montré une excellente tolérance et une réduction des hémorragies cérébrales et de la mortalité lorsqu’il est administré en sus du traitement standard.
 
Gilles AVENARD, Directeur Général et fondateur d’Acticor Biotech, ajoute : « Le glenzocimab a déjà délivré des résultats très prometteurs dans le traitement de l'accident vasculaire cérébral ischémique aigu et nous espérons confirmer son potentiel thérapeutique dans une autre indication sévère. Nous sommes fiers du lancement de cette étude de phase 2b, qui permet l'extension du programme de développement du glenzocimab à l'infarctus du myocarde. Nous tenons à féliciter toutes les équipes impliquées, en particulier l'Université de Birmingham, sponsor de cette étude. »

 

A propos d'Acticor Biotech : www.acticor-biotech.com

Acticor Biotech est une entreprise biopharmaceutique au stade clinique qui développe glenzocimab, un médicament innovant pour le traitement des urgences cardiovasculaires, notamment les accidents vasculaires cérébraux ischémiques.
En mai 2022, Acticor Biotech a présenté à l’ESOC, les résultats positifs de son étude de phase 1b/2a, ACTIMIS, confirmant le profil de sécurité et montrant une réduction de la mortalité et des hémorragies Intracérébrales dans le groupe traité par le glenzocimab chez les patients présentant un AVC. L’efficacité du glenzocimab est aujourd’hui évaluée dans une étude internationale de phase 2/3, ACTISAVE qui inclura 1 000 patients. En juillet 2022, Acticor Biotech a obtenu le statut « PRIME » de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) pour glenzocimab dans le traitement de l’AVC. Cette désignation va permettre à la société de renforcer ses interactions et d’obtenir des dialogues précoces avec les autorités réglementaires.
Acticor Biotech est soutenue par un panel d’investisseurs européens et internationaux (Karista, Go Capital, Newton Biocapital, CMS Medical Venture Investment (HK) Limited, A&B (HK) Limited, Mirae Asset Capital, Anaxago, Primer Capital, Mediolanum farmaceutici et la fondation Armesa) et est cotée sur Euronext Growth Paris depuis novembre 2021 (ISIN : FR0014005OJ5 – ALACT).
 
A propos de l'Université de Birmingham : www.birmingham.ac.uk

L'Université de Birmingham est classée parmi les 100 meilleures institutions du monde. Ses travaux attirent à Birmingham des personnes du monde entier, notamment des chercheurs, des enseignants et plus de 6 500 étudiants internationaux provenant de plus de 150 pays.
L'Université de Birmingham est membre de Birmingham Health Partners (BHP), une alliance stratégique qui dépasse les frontières institutionnelles pour convertir rapidement les résultats de la recherche dans le domaine de la santé en nouveaux diagnostics, médicaments et dispositifs pour les patients. Birmingham Health Partners est une alliance stratégique entre cinq organisations qui collaborent pour amener les innovations en matière de soins de santé jusqu'à l'application clinique:
•    L'Université de Birmingham
•    Hôpitaux universitaires de Birmingham NHS Foundation Trust
•    Hôpitaux pour femmes et enfants de Birmingham NHS Foundation Trust
•    Sandwell et West Birmingham Hospitals NHS Trust
•    Réseau universitaire des sciences de la santé des West Midlands

 

Partager :