Retrouvez dans nos brèves les actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences


 

2024-01-03 
Des microparticules pour étudier le comportement des bactéries dans un écoulement

L'étude expérimentale de microparticules dotées d'une queue hélicoïdale, placées dans un fluide, permet de mieux comprendre le comportement des bactéries dans des écoulements. Les résultats obtenus au laboratoire Physique et mécanique des milieux hétérogènes, en collaboration avec l'Université de Vienne (Autriche), sont publiés dans la revue PNAS.

Certains micro-organismes, comme certaines bactéries, sont dotées de flagelles hélicoïdaux dont la rotation permet aux bactéries de nager. Sous écoulement, on observe un phénomène appelé rhéotaxie induite par l’hélicité des flagelles, et qui décrit la réorientation des bactéries perpendiculairement à la direction de l'écoulement. Cette réorientation est directement observée dans des suspensions bactériennes mais les mécanismes sous-jacents restent encore largement inconnus. En particulier, le rôle de la forme des micro-nageurs est difficile à étudier sur le système biologique, car on ne peut la modifier. C'est pour s'affranchir de ces limites qu'une équipe du laboratoire Physique et mécanique des milieux hétérogènes (PMMH, CNRS/ESPCI-PSL/Sorbonne Université/Université Paris Cité) a réalisé un modèle expérimental à l'aide de microparticules qui imitent la forme des bactéries à flagelles.

https://www.insis.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/des-microparticules-pour-etudier-le-comportement-des-bacteries-dans-un-ecoulement

 

Partager cette brève :