Retrouvez dans nos brèves les actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences


2024-02-07 
Une découverte majeure dans le cancer du sein triple négatif grâce à la technologie innovante d'HCS Pharma

Lille, le 5 février 2024
 
HCS Pharma, société biotechnologique avant-gardiste qui permet de recréer des avatars d’organes humains in vitro, annonce que sa technologie BIOMIMESYS® a joué un rôle clé dans les découvertes scientifiques des équipes du Pr Robert-Alain Toillon chercheurs de l’Université de Lille (CANTHER/ONCOLille) et du Pr Caroline Mysiorek de l’université d’Artois (LBHE, Lens). Ces derniers, en partenariat avec HCS Pharma, viennent de réaliser une percée significative concernant le développement des métastases au cerveau dans le cancer du sein triple négatif (CSTN), en identifiant les mécanismes responsables de ces métastases cérébrales.
 
Une approche innovante via la technologie de rupture BIOMIMESYS®
 
La technologie de rupture BIOMIMESYS®, une matrice extracellulaire pour la culture organotypique en 3D qui reproduit les environnements des différents organes humains, tels que le cerveau et le foie (en termes de composition et rigidité), a permis aux scientifiques de valider in vitro les résultats scientifiques constatés sur les modèles in vivo (souris).
 
En effet, les modèles BIOMIMESYS® Brain et Liver, combinés à des approches avant-gardistes telles qu’un modèle in vitro de barrière hémato-encéphalique humaine (BHE)[1], une co-culture ex vivo de tranches de cerveau de souris et une expérience de xénogreffe in vivo, ont permis à l'équipe de recréer fidèlement les étapes clés des métastases cérébrales pour étudier le comportement du cancer du sein triple négatif.
 
Les résultats, publiés dans la revue scientifique Experimental Hematology & Oncology  le 10 décembre 2023[2], ont ainsi mis en lumière l’influence de la matrice extracellulaire dans le développement des métastases du cancer du sein. En effet, ce développement était significativement plus important dans la matrice BIOMIMESYS® Brain que dans la matrice BIOMIMESYS® Liver, et cela était cohérent avec les résultats observés in vivo chez la souris.
 
Ainsi, grâce à la technologie d’HCS Pharma, les scientifiques ont pu obtenir des résultats probants en seulement 3 ans. Cette étude a également identifié deux protéines (TrkA et EphA2) responsables du développement des métastases cérébrales ouvrant ainsi une nouvelle voie pour le développement de thérapies ciblées
 
Ces résultats scientifiques démontrent que la technologie BIOMIMESYS® représente une alternative pertinente à l’expérimentation animale, permettant ainsi d’accélérer la recherche scientifique et peut-être à terme, de se passer des tests pré-cliniques in vivo.
 
Une prochaine étape à fort potentiel dans la recherche contre le cancer
 
Afin d’aller plus loin, le laboratoire CANTHER (Université de Lille, INSERM, CNRS, CHU de Lille) et HCS Pharma initient de nouveaux travaux de recherche en vue d’identifier la ou les molécules permettant de détruire les protéines TrKA et EphA2 dont la combinaison accélère le développement des métastases cérébrales.
 
Pour ce faire, les équipes de chercheurs vont utiliser la technologie BIOMIMESYS® Brain d’HCS Pharma adaptée au criblage phénotypique à haut débit[3], permettant de tester simultanément plusieurs milliers de molécules, et ainsi obtenir des résultats plus rapides que sur des modèles pré-cliniques in vivo, où il n’est possible de tester qu’une molécule à la fois.
 
Afin d’avancer sur cette nouvelle étape, l’équipe de chercheurs est actuellement en recherche active de financements et a engagé des discussions avec des institutions et des organismes à but non lucratifs afin de réunir les fonds nécessaires pour mener à bien ces nouveaux travaux de recherche décisifs.
 
En reproduisant la matrice extracellulaire (MEC) des organes sains et pathologiques, BIOMIMESYS® ouvre de nouveaux axes de recherche fondamentale sur les maladies longues et complexes comme les cancers. Elle permet en effet d’étudier in vitro les interactions entre les cellules et la MEC, et d’étudier les impacts des changements de la MEC dans le développement des maladies chroniques. Elle ouvre également de nouvelles perspectives en recherche et développement de nouveaux médicaments en permettant d’identifier les molécules thérapeutiques ciblant le microenvironnement et en particulier les cellules qui modifient la matrice extracellulaire.
 
Cette nouvelle avancée scientifique, démontre la pertinence de l’expertise et de la technologie BIOMIMESYS® d’HCS Pharma dans le développement de modèles pré-cliniques pour la recherche de médicaments.

Communiqué de presse
 
A propos d’HCS Pharma
HCS Pharma est une société de biotechnologie qui développe et distribue des matrices pour la culture des cellules humaines en 3D, reproduisant un environnement semblable à celui du corps humain. Sa technologie permet d’obtenir de bien meilleurs résultats dans la recherche médicale et le développement de nouvelles thérapies. Le produit phare de HCS Pharma est BIOMIMESYS® Hydroscaffold™ qui est proposé à ses clients issus de diverses industries telles que les industries pharmaceutiques, dermo-cosmétiques et agroalimentaires.
Pour en savoir plus : https://hcs-pharma.com/
 
________________________________________
[1] La barrière hémato-encéphalique (BHE) protège le cerveau des agents pathogènes, des toxines et des hormones circulant dans le sang.
[2] Experimental Hematology & Oncology volume 12, Article number: 104 (2023)
Cicero, J., Trouvilliez, S., Palma, M. et al. ProNGF promotes brain metastasis through TrkA/EphA2 induced Src activation in triple negative breast cancer cells. Exp Hematol Oncol 12, 104 (2023)
[3] Technique visant à étudier et à identifier les molécules aux propriétés nouvelles, biologiquement actives, destinées à devenir des futurs médicaments

 

Partager cette brève :