Retrouvez dans nos brèves les actualités liées aux laboratoires et aux acteurs du monde des sciences


 

2024-02-27 
Néovacs dans le Top5 des avancées scientifiques selon l’Inserm

Suresnes, le 26 février 2024 – 8h CET - Néovacs (Euronext Growth Paris : ALNEV), société biopharmaceutique à un stade préclinique développant de nouvelles thérapies pour des maladies inflammatoires et auto-immunes, annonce que le développement de son candidat vaccin ciblant les cytokines IL-4 et IL-13 contre l’asthme allergique figure parmi les Cinq avancées marquantes à l’Inserm en 2023.

Néovacs, en collaboration avec l'Inserm via deux équipes de recherche dirigées par Laurent Reber (Institut Infinity, Toulouse) et Pierre Bruhns (Inserm, Institut Pasteur), développe actuellement un vaccin Kinoïde ciblant simultanément l'IL-4 et l'IL-13 dans le cadre de l'asthme et la dermatite atopique.

L'asthme est une maladie chronique qui touche 4 millions de personnes en France et 340 millions dans le monde. L'asthme allergique se caractérise par une inflammation des bronches et une gêne respiratoire provoquée par l'inhalation d'allergènes, le plus souvent des acariens. Cette exposition aux acariens et autres allergènes induit une surproduction d'IL-4 et d'IL-13 dans les voies aériennes. Cela entraine alors une cascade de réactions aboutissant à une hyperréactivité des voies respiratoires, une surproduction de mucus et une éosinophilie (taux trop élevé de globules blancs appelés éosinophiles dans les voies aériennes).

Néovacs et les chercheurs de l'Inserm et de l'Institut Pasteur ont démontré que leur vaccin conjugué, ciblant l'IL-4 et l'IL-13 humaines, a permis de neutraliser l'activité de ces deux protéines dans l'asthme allergique, bloquant notamment l'hyperréactivité bronchique, la surproduction de mucus et l'éosinophilie dans un modèle d'asthme allergique chez la souris « humanisée » exprimant l'IL-4 et l'IL-13 humaines à la place des protéines murines respectives. Les résultats ont été publiés dans la revue Allergy en mars 2023.

Hugo Brugiere, PDG de Néovacs, déclare : « Nous sommes particulièrement fiers que nos travaux figurent dans le Top 5 des avancées majeures de l’Inserm sur 2023. C’est la preuve de la capacité de Néovacs à porter des innovations de rupture.

Nous avons montré l’efficacité de ce vaccin conjugué ciblant les IL-4 et l'IL-13 humaines dans un modèle d'asthme allergique chez la souris « humanisée ». Il est actuellement étudié chez le primate non humain et nous nous préparons à lancer un essai chez l’homme d’ici un an. ».
Pour rappel, Néovacs, avec l’Institut Pasteur et l’INSERM, a déposé un brevet en Europe et aux États-Unis sur son nouveau candidat vaccin thérapeutique Kinoïde IL-4/IL-13 dans le traitement des allergies.

La Société a également signé deux contrats de licence exclusive mondiale négociés avec la filiale privée de l'Inserm (Inserm Transfert), au nom de ses partenaires académiques historiques, l'Inserm et l'Institut Pasteur, sur des familles de brevets stratégiques. Ces licences concernent les brevets définissant et protégeant les travaux de développement clinique et la commercialisation de candidats vaccins dans les domaines de l'asthme et des allergies alimentaires. Par ces accords, la société dispose des droits exclusifs d'exploitation de ces inventions.

Communiqué de presse

À PROPOS DE NÉOVACS
Néovacs est une société de biotechnologie française qui conduit une double activité de R&D et d’investissement. Ses produits propres sont des candidats vaccins développés à partir de sa plateforme technologie kinoïde® dans le lupus et les allergies. L’approche innovante utilise le système immunitaire du patient pour réguler la surproduction nocive de cytokines (immunothérapie active) telles que les IL-4/IL-13/IgE. En parallèle, la Société met à profit son expertise interne pour investir dans des sociétés innovantes en Biotech et Medtech à forts potentiels.
Pour plus d’informations : www.neovacs.fr

 

Partager cette brève :