2018-09-12 
WitMonki propulse l’électrocardiographie dans l’ère du numérique et de l’Intelligence Artificielle

La SATT Sud-Est concède à la start-up marseillaise WitMonki une licence exclusive de 3 brevets, en copropriété d’Aix-Marseille Université, du CNRS et de l’AP-HM, portant sur la création de dispositifs pilotés par une micro-puce et utilisant l’Intelligence Artificielle pour améliorer la prise en charge et la prévention des pathologies cardiaques

 

Marseille, le mardi 11 septembre 2018, la SATT Sud-Est annonce la concession d’une licence d’exploitation exclusive de 3 brevets à WitMonki, start-up marseillaise qui propose des dispositifs médicaux et des services dans le domaine de la e santé. L’invention, un système intégré permettant de détecter les troubles du rythme cardiaque, est protégée par 3 brevets copropriété d’Aix-Marseille Université, du CNRS et de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille, déposés par la SATT Sud-Est. La technologie conjugue des compétences en micro-électronique, en Intelligence Artificielle, en physiologie cardiovasculaire et en médecine.

Le Professeur Rachid BOUCHAKOUR, CEO de la start-up WitMonki, et son équipe issue de l’Institut Matériaux Microélectronique Nanosciences de Provence (IM2NP UMR 7334 CNRS, Aix-Marseille Université, Université de Toulon), du Laboratoire d’Informatique et des Systèmes (LIS UMR 7020 CNRS, Aix-Marseille Université, Université de Toulon) et du Centre de recherche en CardioVasculaire et Nutrition (CV2N UMR 1260 Inra U1263 Inserm, Aix-Marseille Université), sont à l’origine de cette nouvelle technique de collecte et de traitement des données d'électrocardiographie pour détecter les troubles du rythme cardiaque. L’invention est un système électronique de mesure couplé à un algorithme de détection automatique – basé sur de l’Intelligence Artificielle – de la fibrillation atriale. Insérée dans un bracelet connecté, par exemple, l’invention permettra un suivi continu et temps réel de la fibrillation atriale.

La fibrillation atriale, qui touche environ 800 000 individus en France, est l’arythmie cardiaque la plus répandue. Les troubles du rythme cardiaque concernent 9 à 15% de la population et touchent plus particulièrement les sujets âgés. Cela représente un marché conséquent et croissant que WitMonki souhaite pénétrer. La start-up bénéficie d’un accompagnement par l’incubateur interuniversitaire Impulse ; la fondation A*Midex a investi 2 M€ dans le projet afin d’aider au développement de la solution technologique. Et WitMonki recherche des financements pour industrialiser et commercialiser son premier produit, dès 2019.

 

Contacts Presse

Magali GOMEZ

Assistante Marketing & Communication 
SATT Sud-Est
07 81 08 08 55 cell

magali.gomez@sattse.com

Rachid BOUCHAKOUR

CEO
WitMonki
06 08 97 70 58 cell

rachid.bouchakour@witmonki.com

 Projet financé avec le concours de l’Union Européenne avec le Fonds Européen de Développement Régional. La SATT Sud-Est est membre du Réseau SATT.

 

Top