2018-10-03 
Vallée de la Chimie : Lancement de la 3ème édition de l’Appel des 30 !

Le 30 août 2018, la Métropole de Lyon et ses partenaires ont lancé la 3ème édition de l’Appel des 30 ! Cette initiative, unique en Europe, entend consolider la dynamique industrielle et d’innovation de la Vallée de la Chimie. Au-delà des opportunités foncières et immobilières, cette nouvelle et dernière édition vise à renforcer et accélérer la mise en place d’une grande plateforme industrielle dans les cleantechs, et à offrir encore plus de possibilités d’implantation pour les porteurs de projets.

A 25 km au sud de Lyon, dans un cadre vert et vallonné, s’étendent les 11 000 ha de la Vallée de la Chimie. Berceau historique de l’industrie chimique lyonnaise, la Vallée continue sa transition et est désormais un écosystème d’innovation et de production industrielle de tout premier plan pour le déploiement des filières chimie-énergie-environnement et cleantech.

 

Six leviers de transformation ambitieux

Sous l’impulsion de la Métropole de Lyon, les 30 industriels et les partenaires privés et publics s’investissent en effet depuis 4 ans dans une initiative unique : faire émerger sur un même lieu la chimie de demain et intégrer une industrie du futur à son environnement urbain. Cette initiative s’appuie sur 6 leviers de transformation ambitieux :

> Affirmer la Vallée comme un territoire industriel métropolitain de l’innovation,

> Développer le mix de la production d’énergies renouvelables dans la Vallée et s’affirmer en tant qu’Usine énergétique métropolitaine,

> Mettre en place une boucle verte, un réseau d’espaces publics connectés sur les balmes et d’ïle du Rhône,

> Améliorer la desserte en transports en commun en optimisant notamment l’usage du réseau ferroviaire,

> Valoriser la voie d’eau pour le transport de marchandises en optimisant les potentialités des sites,

> Créer des paysages productifs sur des fonciers non utilisables pour d’autres activités.

 

Les deux premières éditions, en 2014 et 2016, ont permis de mobiliser plus de 45 ha afin de mettre en œuvre 26 nouveaux projets, notamment sur les secteurs des énergies nouvelles et du paysage productif, représentant au total 300 millions d’euros d’investissements et près de 200 emplois directs. Mises en valeur, les communes bénéficiaires de ces précédents appels sont Feyzin, Saint-Fons, Irigny, Pierre-Bénite et Solaize.

 

Les nouveautés de cette 3ème édition

Le 30 août 2018, le 3ème Appel des 30 est officiellement lancé ! Ce sont des opportunités uniques en Europe qui permettent aux porteurs de projets industriels des filières chimie, énergie, environnement de bénéficier de solutions optimales d’implantation.

En 2018, ce sont encore plus de 300 millions d’euros supplémentaires, ainsi que la création de 500 emplois sur 4 ans qui sont déjà annoncés à travers de grands projets industriels portés par les entreprises Kem One, Solvay et Elkem Silicones.

Au-delà des opportunités foncières et immobilières, cette 3ème édition vise également à encourager les initiatives privées ou citoyennes au service des industriels, des salariés et des habitants du territoire, notamment dans les domaines de la mobilité, de l’énergie et des voiries innovantes. Elle encourage aussi la création de paysages participatifs et la mise en place de services mutualisés comme la restauration, la conciergerie ou le coworking.

 

Densifier la plateforme industrielle

Proposer des conditions optimales pour implanter ou développer une activité avec :

> 30 ha de fonciers disponibles à l’intérieur de sites industriels en activité.

> Plus de 10 000 m2 de surfaces immobilières existantes ou projetées à partager. Cette offre immobilière est composée d’actifs dédiés aux filières chimie, énergie, environnement (plateformes collaboratives) et de parcs d’activités (Feyzin Château de l’Isle).

> Des emprises pour développer de nouveaux projets de paysages productifs. Territoire d’expérimentation, la Vallée de la Chimie a fait naître la filière des paysages productifs, issue de la nécessité de gérer durablement les ressources naturelles en ville et de faire du paysage une opportunité nouvelle de création de valeur. L’édition 2016 de l’Appel des 30 a permis à 8 projets démonstrateurs de commencer à s’installer dans la Vallée sur une surface de 21 ha : production de biomasse, dépollution et fertilisation des sols. Bénéficiant d’un investissement de 5 millions d’euros, cette filière naissante va permettre de créer une quinzaine d’emplois d’ici 2020. L’édition de 2018 met en avant de nouveaux tènements disponibles (du fait des contraintes inhérentes aux risques technologiques) pour continuer ce développement. Ce sont des terrains potentiels pour la mise en œuvre d’un process industriel de régénération de sol et de création d’un grand paysage à l’entrée sud de la métropole lyonnaise.

 

Le foncier disponible :

8,5 ha de fonciers (soit environ 10 400 m2 de locaux) sont disponibles à l’intérieur du site industriel Kem One à Saint-Fons. Ce site offre l’accès à des utilités (vapeur, azote, oxygène, hydrogène, éthylène, propylène, eau industrielle…) et à des services (services de secours et incendie, laboratoires d’analyse, pont à bascule, maintenance, restaurants d’entreprise…).

Les plateformes d’innovation collaborative d’Axel’One à Saint-Fons et Solaize proposent 7 100 m2 de locaux d’activité à partager. Ces deux sites fonctionnent sur des modèles similaires et proposent des équipements mutualisés (laboratoires, hall technologique, salles de réunion, espaces de convivialité…) et des services d’accompagnement au quotidien (management d’hygiène et sécurité, logistique, entretien et maintenance, assistance à maîtrise d’œuvre pour l’implantation sur la plateforme, système d’information…).

Au sein de la zone industrielle Château de l’Isle à Feyzin, trois sites vacants sont proposés pour le déploiement de nouveaux projets autour de la chimie verte, de l’énergie et de l’environnement.

 

Affirmer le territoire démonstrateur

La Vallée de la Chimie, un territoire idéal pour créer, tester, déployer des solutions et services innovants, dans différents domaines : les déchets dangereux, l’énergie, la mobilité, les voiries.

> Une solution mutualisée de valorisation énergétique de déchets dangereux. Pôle énergétique majeur, la Vallée de la Chimie produit la moitié des énergies renouvelables (électricité hydraulique, photovoltaïque…) et des énergies de récupération (énergie générée lors de l’incinération de déchets) de la Métropole de Lyon. La Vallée ambitionne de devenir « l’usine énergétique », c’est-à-dire un lieu d’expérimentation et de production des énergies vertes de demain. Actuellement, le gisement global de déchets dangereux produits dans la Vallée s’élève à plus de 24 700 tonnes/an. Ces déchets sont majoritairement traités en dehors du site de la Vallée de la chimie et peu d’équipements industriels existent. Certains industriels ont la volonté pourtant de mutualiser la collecte, le traitement de déchets spécifiques et de trouver une solution locale de valorisation des déchets dangereux. La Métropole de Lyon accompagnera le ou les porteur(s) de projets de solutions sélectionnés dans l’Appel des 30 !

> Des services énergétiques. Dans le cadre du nouvel Appel des 30, le but est de développer de nouveaux projets afin d’exploiter les gisements (ou les micro-gisements) locaux pour produire de l’énergie renouvelable ou de récupération hydrolienne, éolienne, solaire photovoltaïque. Mais aussi développer des systèmes de gestion de l’énergie, apporter des solutions collectives pour les besoins en chaleur ou en froid, etc… En parallèle des sites industriels, les zones d’activité Sampaix à Saint-Fons et Château de l’Isle à Feyzin pourront accueillir de futurs projets de services énergétiques.

> Des services de mobilité pour les salariés et habitants. Plus de 10 000 salariés viennent chaque jour travailler dans la Vallée de la Chimie. Afin d’améliorer l’accès à ce territoire, un travail commun a été réalisé pour améliorer sa desserte depuis 10 ans. Le nouvel Appel 2018 doit permettre de répondre prioritairement à cet enjeu pour les salariés et les visiteurs ponctuels des entreprises, mais aussi servir aux habitants de la Vallée. Il s’agira de relier rapidement Lyon (sud du quartier Gerland) et les principaux sites de la Vallée, assurer les liaisons entre les gares et les zones d’activités/sites industriels/centres villes des communes de la Vallée. Ses projets en développement ou au stade de l’’expérimentation sont les bienvenus : véhicules autonomes, transport par câble, navettes fluviales, pousse-pousse électriques, véhicules partagés, vélos électriques…

> Des voiries innovantes. Le but est de développer des expérimentations, des démonstrations et des tests de chaussées innovantes dans la Vallée de la Chimie. La nature des projets est libre : production d’énergie (route en panneaux photovoltaïques), revêtements perméables, matériaux recyclés, éclairage dynamique, voiries connectées…

 

Améliorer le cadre de vie et de travail
Par une approche collaborative de l’innovation et de l’accompagnement de projet, en proposant à des associations et à des collectifs de salariés ou d’habitants de mettre en place sur des territoires identifiés
> Des paysages participatifs. Ce sont des espaces que les habitants et les salariés de la Vallée peuvent s’approprier, pendant une période déterminée, pour y développer des solutions répondant à leurs besoins quotidiens : espaces de pique-nique, jardins partagés ou restaurant d’entreprises, lieux d’exposition temporaires, sur des terrains mis à disposition par les communes de Feyzin et Saint-Fons.
> Des tiers lieux. Espaces ouverts pour travailler, se rencontrer, se réunir et échanger de façon informelle, ils permettront un développement économique à proximité des gares de Saint-Fons et de Feyzin
« Cette nouvelle et dernière édition de l’Appel des 30 ! vise à renforcer et accélérer la mise en place d’une grande plateforme industrielle, connectant l’ensemble des partenaires de la Vallée de la Chimie, avec un objectif commun : faire vivre ensemble l’innovation et préparer l’avenir ! », conclut David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon.

Profils recherchés et étapes de l’Appel des 30 !

Les profils de candidats recherchés :
Des entreprises industrielles des secteurs chimie, énergie, environnement et cleantech, ainsi que leurs activités de supports de type transport, logistique, maintenance… Il peut s’agir de grands groupes, d’entreprises de taille intermédiaire (ETI), de PME/PMI, de start-up, de laboratoires de recherche, de démonstrateurs, de bureaux d’études, etc.
Des entreprises de paysages productifs telles que les entreprises spécialisées dans la dépollution des terres, entreprises de travaux publics, start-up cleantech… pouvant porter des projets sur des fonciers très contraints par les risques technologiques et/ou la pollution pour différentes finalités : dépollution de terres, création de terres fertiles, création de biomasse pour l’énergie, production de ressources végétales pour la chimie biosourcée, test d’essences adaptées aux changements climatiques, etc.
Des opérateurs de service pour les domaines des déchets, de l’énergie, de la mobilité, des voiries innovantes…
Des associations, des collectifs de salariés et d’habitants qui souhaitent se lancer dans un projet participatif.

 

Les étapes de la sélection :
Attention, ce n’est pas un appel d’offres, vous pouvez constituer librement votre dossier. Si une information manque, vous serez contacté par la Métropole de Lyon et ses partenaires.
Les dossiers de candidature et les dossiers Projet peuvent être rédigés en français OU en anglais et doivent être fournis en 3 exemplaires : deux exemplaires papier et un exemplaire sous forme numérique.

Etape 1, le dépôt d’un dossier de candidature
Date limite de réception : 30 octobre 2018
Présélection des candidats : novembre 2018

Etape 2 : Dépôt d’un dossier Projet pour les candidats présélectionnés
Date limite de réception : 28 février 2019
Sélection finale des lauréats : 30 mars 2019.

Pour tout renseignement, rendez-vous sur le site www.appeldes30.fr

M. HASLÉ

 

Top