2018-10-05 
NONO, la protéine « lanceuse d’alerte » qui détecte le VIH


Illustration du virus HIV ©Adobestock

Il n’existe pas un mais plusieurs VIH. Et si le VIH-1, majoritaire, fait des ravages dans les populations infectées, ce n’est pas le cas du VIH-2 qui déclenche beaucoup plus difficilement la maladie du SIDA. Mais pourquoi le système immunitaire combat-il mieux cette version du virus ? C’est sur cette question que ce sont penchés des chercheurs de l’Inserm et de l’Institut Curie qui ont identifié la protéine NONO, un détecteur plus sensible au VIH-2 et responsable de la reconnaissance directe du virus par le système immunitaire. Ces travaux parus dans la revue Cell permettent une meilleure compréhension du contrôle naturel du VIH et ouvrent la voie à de nouvelles étapes dans la recherche vaccinale contre ce virus.

Retrouvez l’intégralité du communiqué sur la salle de presse de l’Inserm.


Sources
NONO Detects the Nuclear HIV Capsid to Promote cGAS-Mediated Innate Immune Activation

Xavier Lahaye1 Matteo Gentili1 Aymeric Silvin1 Cécile Conrad,1 Léa Picard2,3 Mabel Jouve1 Elina Zueva1 Mathieu Maurin1 Francesca Nadalin1 Gavin J. Knott4 Baoyu Zhao5 Fenglei Du,5 Marlène Rio6,7 Jeanne Amiel6,7 Archa H. Fox4,8,9 Pingwei Li5 Lucie Etienne2 Charles S. Bond4 Laurence Colleaux6,7 and Nicolas Manel1,10

1 Immunity and Cancer Department, Institut Curie, PSL Research University, INSERM U932, 75005 Paris, France
2 CIRI - International Center for Infectiology Research, Inserm U1111, CNRS UMR5308, Ecole Normale Supérieure de Lyon, Université Claude Bernard Lyon 1, Univ Lyon, 69007, Lyon, France
3 LBBE - Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive CNRS UMR 5558, Universite Lyon 1, Univ Lyon, 69622, Villeurbanne, France
4 School of Molecular Sciences, The University of Western Australia, Crawley, Western Australia 6009, Australia
5 Department of Biochemistry and Biophysics, Texas A&M University, College Station, Texas 77843, USA
6 INSERM UMR 1163, Paris-Descartes-Sorbonne Paris Cité University, Institut IMAGINE, Necker-Enfants Malades Hospital, 75015 Paris, France
7 Service de Génétique, Hôpital Necker-Enfants Malades, AP-HP, Paris, France
8 School of Human Sciences, The University of Western Australia, Crawley, Western Australia 6009, Australia
9 The Harry Perkins Institute of Medical Research, QEII Medical Centre, Nedlands, Western Australia 6009, Australia
10 Lead contact


Contact chercheur
Nicolas Manel
Chercheur Inserm
Responsable de l’équipe « Immunité innée chez l’Homme »
Unité 932 Immunité et Cancer
+33 (0)1 56 24 64 33
nicolas.manel@curie.fr

Contact presse
presse@inserm.fr

 

 

Top