2018-11-16 
Alizé Pharma 3 met en place les bases d’une société biopharmaceutique transatlantique dédiée aux maladies endocriniennes et métaboliques rares

Les réalisations récentes comprennent : 

  • La construction d’un portefeuille diversifié de peptides thérapeutiques pour des indications cliniques ciblant d’importants besoins médicaux
  • Des collaborations avec des instituts de recherche américains prestigieux
  • La structuration à l’international de l’équipe de direction

 
Lyon, France, le 14 novembre 2018 - Alizé Pharma 3, une société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques pour le traitement de maladies endocriniennes et métaboliques rares, annonce aujourd’hui l’arrivée d’une personne clé dans son équipe de direction et la structuration de son portefeuille de produits pour accompagner son ambition de devenir un leader mondial dans le domaine des maladies rares.
 
Alize Pharma 3 est la troisième société créée par l’organisation Alizé Pharma. Les deux premières sociétés ont été cédées à Jazz Pharmaceuticals en 2016 et à Millendo Therapeutics en 2017.
 
« Pour Alizé Pharma 3, notre ambition est de construire une entreprise biopharmaceutique qui puisse opérer en Europe et en Amérique du Nord, afin de soutenir le développement de notre portefeuille de produits au niveau global, jusqu’à l’obtention des autorisations de mise sur le marché, » indique Thierry Abribat, fondateur et PDG d’Alizé Pharma 3. « Dans ce cadre, je suis très heureux d’accueillir Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer. Mike a été à l’origine de nombreuses avancées dans le domaine des peptides thérapeutiques et il sera un membre fondateur clé de notre organisation américaine. »
 
Michael Culler était auparavant Vice-Président Endocrinologie chez Ipsen, où il a dirigé la R&D de nombreux programmes de peptides thérapeutiques. Plusieurs de ces programmes ont été mis sur le marché ou sont en phase avancée de développement. Il est également l’un des co-fondateurs de Rhythm Pharmaceuticals.
 
« Je suis ravi de rejoindre Thierry chez Alizé Pharma 3, et je partage totalement sa vision et son ambition de construire, entre l’Europe et l’Amérique du Nord, un leader dédié aux thérapies innovantes pour les maladies endocriniennes et métaboliques rares, » ajoute Michael Culler, PhD, CSO d’Alizé Pharma 3. « Aujourd’hui, notre portefeuille de produits est composé de deux programmes prometteurs qui s’appuient sur de nombreuses données précliniques de preuves de concept et qui proviennent d’instituts de recherche américains prestigieux. Nous allons continuer à évaluer d’autres programmes pour compléter notre portefeuille. »
 
Les deux premiers programmes d’Alizé Pharma 3 sont l’AZP-3601, un analogue « best-in-class » de parathormone (PTH, parathyroid hormone), conçu spécialement pour traiter l’hypoparathyroïdie, issu de travaux du Massachusetts General Hospital de Boston, et l’AZP-3404, un petit peptide qui exploite la biologie de l’IGFBP-2 (Insulin-like Growth Factor Binding Protein-2) pour le traitement des syndromes de résistance sévère à l’insuline et certaines obésités monogéniques. Ce peptide est issu de recherches de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill et de l’Université du Maine. Ces deux programmes doivent entrer en développement clinique d’ici 12 à 18 mois.
 
« Il reste de nombreux besoins médicaux non satisfaits dans le domaine des maladies endocriniennes et métaboliques rares », souligne le Pr AJ van der Lely, Directeur de la Division d’Endocrinologie, Professeur d’Endocrinologie à l’Erasmus Medical Center à Rotterdam (Pays-Bas), et Conseiller Médical pour Alizé Pharma 3. « Le portefeuille de programmes actuel d’Alizé Pharma 3 s’attaque à plusieurs de ces besoins médicaux majeurs de façon innovante et en s’appuyant sur des rationnels solides, pour les patients souffrants d’hypoparathyroïdie, de résistance sévère à l’insuline et d’obésités monogéniques. »
 
A propos de l’AZP-3601, analogue best-in-class de PTH pour l’hypoparathyroïdie
L’hypoparathyroïdie est une maladie sévère, qui touche 80 000 patients aux Etats-Unis et environ autant en Europe. Elle résulte d’une insuffisance en parathormone (PTH), une hormone clé de la régulation du calcium sanguin (calcémie). Les symptômes comprennent un large spectre de manifestations cliniques souvent graves, liées à l’hypocalcémie, avec en particulier des atteintes neuromusculaires, neurocognitives et neuropsychiatriques. Les traitements de première intention, basés sur une supplémentation en calcium et vitamine D, sont difficiles à mettre en œuvre, peu efficaces chez un grand nombre de patients, et induisent des risques importants d’insuffisance rénale à cause de l’excrétion urinaire importante de calcium dans les urines. Dans le but d’améliorer la prise en charge des patients, une approche de thérapie de remplacement par l’hormone PTH est en théorie l’approche thérapeutique idéale, mais elle présente des défis de spécificité, d’innocuité et d’efficacité.
L’AZP-3601 est le premier analogue de PTH conçu spécifiquement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, par les chercheurs du Massachusetts General Hospital et de la Harvard Medical School à Boston. AZP-3601 agit sélectivement sur une configuration spécifique du récepteur de la PTH associé à une activation et un effet prolongé sur le métabolisme du calcium. Les essais précliniques ont montré que l’AZP-3601 est beaucoup plus efficace que la PTH naturelle pour augmenter et maintenir la calcémie, sans augmenter l’excrétion urinaire. Le mécanisme d’action unique et innovant d’AZP-3601 devrait se traduire par un profil d’innocuité et d’efficacité amélioré, et donc une meilleure prise en charge des patients souffrant de cette maladie endocrinienne rare et sévère.
 
A propos de l’AZP-3404 pour les syndromes de résistance sévère à l’insuline et les obésités monogéniques
L’AZP-3404 est le premier composé qui exploite la biologie de l’IGFBP-2, une protéine physiologique avec des effets régulateurs clés sur le métabolisme du glucose et des graisses, effets qui sont indépendants de ses propriétés de liaison des IGFs. Alizé Pharma 3 et ses partenaires académiques de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill et de l’Université du Maine ont identifié et optimisé de petits fragments de peptides de l’IGFBP-2 qui conservent son activité métabolique. L’AZP-3404 est un analogue stabilisé de l’un de ces fragments d’IGFBP-2, avec un profil pharmacocinétique amélioré. L’AZP-3404 a montré des effets bénéfiques marqués sur le contrôle glycémique et le dépôt de graisse dans des études précliniques, en particulier dans des modèles de résistance sévère à l’insuline. Sur la base de ce profil pharmacologique, l’AZP-3404 pourrait devenir un traitement first-in-class pour les syndromes de résistance sévère à l’insuline et certaines obésités monogéniques, qui sont des pathologies ultra-rares ou orphelines, associées à des taux de mortalité et de morbidités élevées
 
A propos d’Alizé Pharma 3
Alizé Pharma 3 développe des peptides thérapeutiques innovants pour les maladies endocriniennes et métaboliques rares. La société ambitionne de devenir un leader dans le domaine des maladies rares avec des implantations en Europe et aux Etats-Unis pour soutenir le développement de ses produits au niveau mondial.
La société construit un portefeuille innovant et équilibré de produits ciblant des besoins médicaux non satisfaits. Ses deux premiers programmes sont l’AZP-3601, un analogue de PTH pour l’hypoparathyroïdie, et l’AZP-3404, un peptide qui exploite la biologie de l’IGFBP2 pour traiter les syndromes de résistance sévère à l’insuline et certaines obésités monogéniques.
Les investisseurs actuels de la société sont Sofimac Partners, initiative Octalfa, Sham Innovation Santé, Kreaxi et Credit Agricole Création.
https://www.alz-pharma.com/

 

Top