2019-07-09 
A qui perd gagne au cours de l’évolution des espèces à génome complexe ?

La perte de gènes dupliqués pourrait-elle servir de moteur à l’évolution au même titre que la duplication de gènes ? En étudiant la reproduction du colza, des chercheurs de l’Inra ont montré que, loin d’être délétère, la perte d’une des copies dupliquées d’un gène essentiel pour réaliser des échanges entre chromosomes au cours de la méiose pourrait conférer un avantage adaptatif. Publiés dans Nature Communications, ces résultats ouvrent des perspectives en amélioration des plantes, notamment pour sélectionner de nouvelles espèces cultivées présentant plusieurs sous-génomes, à l’instar du triticale, un hybride entre le blé et le seigle.


Lire l'intégralité du communiqué de presse : http://presse.inra.fr/Communiques-de-presse/a-qui-perd-gagne-au-cours-de-l-evolution-des-especes-a-genome-complexe
 

 

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE