2019-07-10 
Metavant et Poxel annoncent des premiers résultats positifs de sécurité d'emploi, de pharmacocinétique et de pharmacodynamique de l'Imeglimine chez les patients atteints de diabète de type 2 et d'insuffisance rénale chronique de stades 3b/4

  • L'essai a atteint son objectif principal, l'Imeglimine ayant démontré un profil favorable de sécurité et de tolérance chez les patients diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique de stades 3b/4
  • Les données pharmacocinétiques (PC) et pharmacodynamiques (PD) obtenues dans cette étude sont conformes aux résultats cliniques obtenus précédemment par Poxel
  • Metavant prévoit de lancer un programme de phase III chez des patients diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique de stade 3b/4 aux États-Unis et en Europe
  • Ces résultats font suite à des résultats positifs de deux études de phase III obtenus au Japon par Poxel et Sumitomo Dainippon Pharma


New York, États-Unis, Bâle, Suisse, et, Lyon, France, le 09 juillet 2019, 7h00 CEST – Metavant Sciences, société biopharmaceutique dédiée au développement de candidats-médicaments innovants pour le traitement des maladies métaboliques, et POXEL SA (Euronext - POXEL - FR0012432516), société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), annoncent aujourd'hui les premiers résultats positifs d'un essai clinique de PK/PD sur l'Imeglimine, un candidat médicament innovant pour le traitement du diabète de type 2. L'étude de Metavant a évalué la sécurité, la tolérance, la pharmacocinétique (PC) et la pharmacodynamique (PD) de l'Imeglimine chez des patients diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique (IRC) aux stades 3b/4. L'Imeglimine a atteint l’objectif principal de cette étude et a démontré une bonne tolérance pour cette population spécifique de patients. Il confirme son profil de sécurité observé jusqu’à présent et démontre son potentiel pour cette population de patients. Ces résultats représentent une première étape clé dans la préparation d'un programme de phase III aux États-Unis et en Europe.

Paul Strumph, M.D., Directeur Médical de Metavant, a déclaré : « Les patients diabétiques de type 2 présentant une insuffisance rénale chronique ont peu d'options thérapeutiques pour améliorer leur contrôle glycémique, et celles qui sont disponibles peuvent être associées à un risque accru d'hypoglycémie ou d'acidose lactique. Cette étude a permis d’améliorer notre compréhension des doses d'Imeglimine tolérées par cette population, et facilite ainsi la préparation de la soumission de notre plan d’étude de phase III auprès des autorités règlementaires. Notre objectif est de développer l'Imeglimine comme une option thérapeutique chez ces patients, présentant un profil favorable de tolérance et de sécurité, et permettant d'améliorer leur contrôle glycémique. »
 

A propos de Poxel SA

Poxel s’appuie sur son expertise de développement dans le métabolisme pour poursuivre le développement clinique de son portefeuille de candidats médicaments concentré sur le traitement des désordres du métabolisme, dont le diabète de type 2 et la stéato-hépatite non alcoolique (NASH). Nous avons mené à terme avec succès aux États-Unis, dans l’UE et au Japon, la phase II de développement de l’Imeglimine, notre produit phare, premier d’une nouvelle classe de médicaments, qui cible le dysfonctionnement mitochondrial. En partenariat avec Sumitomo Dainippon Pharma, nous réalisons actuellement au Japon le programme de phase III TIMES dans le traitement du diabète de type 2. Notre partenaire Roivant Sciences prend en charge le développement de l’Imeglimine et sa commercialisation aux États-Unis, en Europe et dans d’autres pays non couverts par le partenariat conclu avec Sumitomo Dainippon Pharma. Le PXL770, un activateur direct, premier de sa classe, de la protéine kinase activée par l’adénosine monophosphate (AMPK) est en développement clinique dans le cadre d’un programme de phase IIa de preuve de concept pour le traitement de la NASH. Le PXL770 pourrait également traiter d’autres maladies métaboliques chroniques. Le PXL065 (R-pioglitazone stabilisée par substitution au deutérium), un inhibiteur du transporteur mitochondrial du pyruvate (Mitochondrial Pyruvate Carrier – MPC) est actuellement en phase I de développement pour le traitement de la NASH. Poxel dispose également d’autres programmes à un stade plus précoce de développement dont des candidats médicaments deutérés pour le traitement de maladies métaboliques rares et de spécialité. Poxel entend poursuivre son développement par une politique proactive de partenariats stratégiques et de développement de son portefeuille de candidats médicaments.

(Euronext : POXEL, www.poxelpharma.com)

 

Poxel
Jonae R. Barnes
Senior Vice President, IR and Public Relations
Tel. : +1 617 818 2985
Email : jonae.barnes@poxelpharma.com

NewCap
Alexia Faure / Nicolas Merigeau
Relations Investisseurs / Média - France
Tel. : 01 44 71 94 94
Email : poxel@newcap.eu

 

 

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE