2019-10-23 
Une plateforme pour lutter contre les TCA et en améliorer la prise en charge

Les troubles du comportement alimentaire sont la deuxième cause de mortalité prématurée chez les 14-24 ans en France (juste derrière les accidents de la route). Mois d’attente, déserts médicaux, traitements inappropriés et manque d’informations des proches, aujourd’hui en France, la lutte pour une meilleure prise en charge des TCA est plus que jamais d’actualité. C’est le constat fait par Céline Casse, ex-patiente TCA qui vient de créer la plateforme StopTCA.

Etat des lieux de la prise en charge des TCA en France

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : plus de 3 mois d’attente avant d’être pris en charge dans une structure adéquate. L’état lui-même reconnait cette lacune. En effet, Le ministère des affaires sociales et de la santé à publié un document ( Instruction no DGOS/R4/2017/30 du 27 janvier 2017 relative à la mise en oeuvre d’une enquête nationale sur le déploiement de la prise en charge des activités de soins, d’enseignement et de recherche sur les troubles du comportement alimentaire (TCA) dans les établissements de santé. ) dans lequel il est stipulé: “[… ] de fortes inégalités territoriales ont pu être mises en évidence notamment des territoires dépourvus d’offre de soins et/ou de services spécialisés proches du domicile des usagers. Cette situation associée à un faible nombre de centres, confirme les problèmes d’accessibilit é́ décrits par les associations d’usagers et a pour corollaire des inadéquations de prise en charge en cas d’urgence et/ou des délais d’attente importants sur les sites existants.[...]”.
Outre la question du délai, la question du financement de ces soins souvent pratiqués par des libéraux se pose pour de nombreuses familles.

Le cheminement d’une ex-patiente de TCA vers l’entrepreneuriat

Céline Casse, alors jeune adulte, a dû se battre auprès de l’hôpital pour obtenir une hospitalisation rapidement: “Cette maladie a totalement régi ma vie. J’ai décidé de faire mon master en France pour me faire soigner au lieu d’aller é tudier aux Etats Unis. Une fois à Lille, j’ai dû supplier les médecins pour avoir une place en h ô pital de jour puis pour y ê tre hospitalis é e. J’ai enfin eu l’aide que j’attendais mais après des mois de batailles et d’attente.”
En parallèle ce sont ses parents qui ont assumé financièrement le recours à de nombreux praticiens (rendez-vous et frais de suivi importants non remboursés).
“ Soit vous avez la chance d’avoir des parents qui peuvent assumer ces frais, soit vous devez vous battre pour trouver un h ô pital, une association, un professionnel qui puisse vous aider” explique-t-elle
C’est pour cela que Céline a lâché son travail à l’étranger et décidé de revenir à Paris en 2018, pour mettre en place un projet autour des TCA. Après plus d’une centaine d’interviews aussi bien auprès des proches, des patients que des professionnels, elle a mis en évidence les besoins, les problématiques et les attentes des uns et des autres. Elle a donc décidé de créer une plateforme en ligne destinée à accompagner aussi bien les patients que les proches.

StopTCA : Une plateforme pour les patients, par des ex-patients et praticiens

Pour la première fois, grâce à StopTCA et par le biais de la plateforme, les praticiens peuvent travailler ensemble, en équipe au profit du patient/proche comme s’ils se trouvaient dans un seul et même établissement.
L’accompagnement est pluridisciplinaire et complet grâce à la présence de différents praticiens sur la plateforme. Ils sont tous formés au sujet des troubles du comportement alimentaire et donnent une grande importance au travail d’équipe. Les professionnels peuvent prendre en charge les patients comme les proches.

Le patient/proche est acteur de son rétablissement/mieux être.“Ensemble, nous tracerons un parcours d’accompagnement pluridisciplinaire .”
“ Plus besoin d’attendre trois mois pour obtenir un rendez-vous, de faire deux heures de route pour consulter un bon praticien ou de débourser des sommes folles.” Explique la fondatrice.
Grâce à StopTCA, les familles et les patients peuvent bénéficier d’une consultation quel que soit le lieu ou l’heure.
Les consultations se font soit par téléphone soit par visioconférence. De plus, StopTCA a fixé des prix abordables avec les praticiens partenaires. Les prix sont identiques quel que soit le praticien (psychologue, nutritionniste, naturopathe …)

StopTCA souhaite de cette façon, combler les déserts médicaux, remédier aux mois d’attentes pour une hospitalisation ou un premier rendez-vous et enfin proposer à moindre coût une équipe compétente.
Une plateforme innovante pour aider les professionnels à mieux accompagner les proches et les patients.

Grâce à StopTCA, vous serez dès le départ dans les mains qu’une équipe compétente pour un budget maitrisé .

Alors connectez vous à StopTCA , nous vous attendons.
 

 

Partager :

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE