2019-11-05 
L'Institut Pasteur et Cellectis étendent les droits concédés à genOway sur la technologie de recombinaison homologue

Possibilité pour genOway de mener des actions en justice pour lutter contre les utilisations non autorisées de cette technologie

Lyon - France, le 4 novembre 2019 – genOway (Euronext GrowthTM : ALGEN ; ISIN : FR0004053510), société de biotechnologie spécialisée dans la conception et le développement de modèles de recherche génétiquement modifiés, annonce avoir obtenu l'extension de ses droits sur la licence exclusive de recombinaison homologue (accordée en 2014) pour lui permettre de mener les actions nécessaires visant à se protéger contre une utilisation non autorisée de cette technologie.

À quoi sert la technologie de la recombinaison homologue ?
La technologie de recombinaison homologue est le mécanisme qui permet l'échange de molécules d'ADN, via une cassure double-brin de l'ADN. Le portefeuille de brevets de la recombinaison homologue (US 6528313, US6638768 et US6528314) permet de développer des modèles de recherche essentiels, à la fois pour la validation ciblée et l'évaluation préclinique de candidats-médicaments.
Son application la plus importante est d’humaniser des cibles dans des modèles animaux afin d’étudier l’activité, la spécificité et la sécurité de candidats-médicaments, de petites molécules jusqu’aux anticorps thérapeutiques. Ceci est réalisé grâce à l'interaction entre le candidat-médicament et la protéine humaine, imitant ainsi ce qui se passe naturellement chez le patient.

Quel intérêt pour genOway d’avoir obtenu ces droits étendus sur cette technologie ?
La valeur scientifique de ces modèles est importante et mérite donc une juste rémunération. L’extension des droits concédés à genOway va permettre à la société d’agir de concert avec l’Institut Pasteur et Cellectis pour se défendre plus efficacement contre la contrefaçon à compter de ce jour et jusqu’à six ans après la fin du brevet, c’est-à-dire en 2026.
genOway est le meilleur partenaire pour permettre à l'industrie d’utiliser au mieux cette technologie tout en garantissant une rémunération équitable de son exploitation.

Christian Grenier, Président Directeur Général de genOway déclare : « L’extension de nos droits sur la technologie de la recombinaison homologue, associée à l’acquisition en décembre 2018 des droits exclusifs sur les brevets CRISPR/Cas9 de Merck pour les modèles de rongeurs, permet à genOway de se positionner comme un acteur incontournable des modèles précliniques. La société possède aujourd’hui une exclusivité d’exploitation sur les deux dernières générations de technologies permettant l’humanisation des cibles dans les modèles précliniques. C’est une barrière à l’entrée majeure pour nos concurrents, mais aussi un moyen d’accroître considérablement nos revenus en valorisant ces technologies pour en faire bénéficier le plus grand nombre et en sous-licenciant les utilisateurs. »


À propos de genOway
genOway (EURONEXT GROWTHTM Paris ; ISIN : FR0004053510) est une société de biotechnologie qui conçoit et développe des modèles de recherche moléculaires, cellulaires et animaux à forte valeur ajoutée pour les industries biopharmaceutique, chimique, agrochimique et agroalimentaire ainsi que pour la recherche académique.
Avec un personnel scientifique hautement qualifié, genOway opère dans 28 pays en Europe, en Asie et en Amérique du Nord et pour plus de 260 instituts de recherche et 80 sociétés biopharmaceutiques. genOway est une société leader sur son marché en termes de taille et de portefeuille clients. Elle appuie son développement sur la combinaison d’une large et exclusive plateforme technologique et d’une propriété intellectuelle forte combinant brevets et licences d’exploitation. Tirant profit de la tendance à l’externalisation de la production de modèles de recherche génétiquement modifiés dans le monde, genOway a conclu de nombreux contrats commerciaux avec les leaders de l’industrie pharmaceutique (BMS, Janssen, Novartis, Pfizer, etc.), et avec les centres de recherche académiques les plus prestigieux (King’s College et Université de Manchester en Angleterre, Harvard, Caltech et le National Institute of Health aux États-Unis, l’Institut Pasteur en France, le NGFN et l’Institut Max Planck en
Allemagne, etc.).

Des éléments qui figurent dans cette communication peuvent contenir des informations prévisionnelles impliquant des risques et des incertitudes. Les réalisations effectives de la Société peuvent être substantiellement différentes de celles anticipées dans ces informations du fait des facteurs de risque liés à la société. www.genoway.com.

 

Partager :

la Gazette du LABORATOIRE FRANCE
Newsletter FRANCE
la Gazette du LABORATOIRE FRANCE